Industrie et Mines: Ferhat Aït Ali : «L’Algérie a déjà en stock de quoi soigner 324.000 personnes atteintes du nouveau Coronavirus»

0
187

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Ait Ali Braham s’est déplacé hier au siège du groupe pharmaceutique public Saidal, à Oued Smar, pour s’enquérir des conditions de travail de cette entreprise qui se retrouve en première ligne dans le combat contre la pandémie de la Covid-19.

Interrogé par la presse sur les capacités de l’Algérie à produire la chloroquine, le ministre de l’Industrie a répondu par l’affirmative, assurant que «nous avons les moyens techniques de produire la chloroquine en quantité suffisante». Seul bémol, la matière première qu’il va falloir importer et qui sera d’ailleurs importé dans deux à trois semaines, ajoute Ferhat Aït Ali Braham qui assure néanmoins que le pays a déjà en stock de quoi soigner 324 000 personnes atteintes du nouveau coronavirus. Dans le même contexte, le groupe public textiles et cuirs, GETEX SPA, se lance dans la production de masques de protection, à raison de 2 millions d’unités par mois et 100 000 unités par jour. Le groupe a lancé cette production «après avoir effectué les analyses biologiques nécessaires à ce type d’activité auprès de laboratoires publics spécialisés et obtenu les autorisations du ministère de la Santé», a informé un communiqué du groupe.

Par ailleurs, le ministère de l’Industrie et des Mines a fait savoir que le groupe (à travers sa filiale MAPAP) produira, à terme, environ 5 millions d’unités de masques (selon la norme EN 14683 : 2005). Cette quantité sera progressivement portée à 6 millions d’unités. Les masques de protection produits par GETEX seront destinés au corps médical mais également au marché domestique.

Ali B.