Industries de transformation: Le Premier ministre affirme le soutien total de l’Etat aux investisseurs

0
54

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a affirmé, à Sidi Bel-Abbès, le soutien total de l’Etat aux investisseurs dans les industries de transformation, eu égard à leur importance et leur capacité à contribuer à réduire la dépendance aux hydrocarbures. M. Djerad a déclaré, lors de l’inauguration d’une usine de transformation du marbre et du granite dans la commune de Sidi Ali Benyoub, la plus grande du genre au niveau africain, que le développement des industries de transformation fait partie de la stratégie du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui «accorde un soutien total aux investisseurs activant dans le domaine de l’industrie de transformation», a-t-il dit.

L’industrie de transformation est très importante pour notre pays qui recèle des ressources naturelles, à l’instar des domaines miniers et de l’agriculture. Elle nous permettra de renforcer progressivement le secteur industriel et de réduire la dépendance à la rente pétrolière et gazière», a souligné le Premier ministre. M. Djerad, qui a eu droit à des explications sur le processus de transformation de la matière brute (pierre) en marbre et en granite, a exhorté le propriétaire de cette usine à la formation des jeunes dans ce créneau ainsi que la création d’emplois. Il a insisté, également, sur l’encouragement et l’accompagnement de la création de petites et moyennes entreprises autour de cette usine pour permettre aux jeunes d’investir dans ce genre d’industrie «importante», appelant les investisseurs algériens à l’achat d’usines européennes en arrêt d’activité, notamment celles proposées à des prix raisonnables, relevant l’importance de telles opérations pour «soutenir l’industrie en Algérie». Implantée sur une superficie de 64 542 mètres carrés, cette usine est dotée d’une capacité de production de 10.000 m2 de différents types de marbre et de granite et offre actuellement de plus de 400 postes d’emploi direct. Selon les explications fournies sur place, la matière première (pierre) provient de 4 carrières des régions de Tamanrasset et d’In Guezzam, pour une capacité de transformation estimée à près de 12.000 tonnes par mois. Cette usine qui fonctionne selon les standards internationaux assure la couverture des besoins nationaux en la matière. Le Premier ministre poursuit sa visite de travail dans la wilaya par l’inspection d’une exploitation agricole d’arbres fruitiers dans la commune de Tabia et la mise en service d’un réseau de gaz de ville au profit des habitants du village «Djouaher» dans la commune de Sidi Lahcen. Il devra s’enquérir également de la prise en charge des malades atteints du coronavirus et présider une cérémonie de remise de clés de 1607 logements de différentes formules, ainsi que 20 décisions d’aide à l’habitat rural, 20 bus de transport scolaire et 10 camions au profit de l’Office national d’assainissement.

«Il faut redonner à l’agriculture la place qui lui sied»

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a également souligné la nécessité de redonner au secteur de l’agriculture la place qui lui sied et d’encourager l’investissement dans ce domaine. Au niveau de l’exploitation agricole «Harima Rabah», implantée dans la commune de Tabia, première étape de sa visite, Abdelaziz Djerad a insisté sur la place et l’apport de l’agriculture dans l’économie nationale, mettant en exergue la nécessité d’un retour vers ce secteur, créateur d’emplois et de richesses et pour réduire la facture des importations.  «Notre production agricole est variée et de qualité. Le secteur doit être valorisé en encourageant l’investissement et en mobilisant les moyens nécessaires pour intervenir et exploiter de grandes surfaces», a souligné le Premier ministre. Dans ce cadre, l’Etat interviendra pour apporter son assistance, mais c’est à l’entreprise d’assurer et d’apporter la plus-value, a encore précisé Abdelaziz Djerad, soulignant la nécessité de développer et d’encourager l’industrie de transformation des produits agricoles pour répondre aux besoins nationaux. Le Premier ministre a, en outre, insisté sur l’importance à donner à la région du sud du pays dans le but de diversifier la production agricole et d’alléger la facture des importations. L’exploitation agricole «Harima Rabah» est le fruit d’un investissement privé. Elle s’étend sur une superficie totale de 1364 has et spécialisée dans l’arboriculture fruitière, couvrant une superficie de 997 hectares de pommiers, pêchers, pruniers, cerisiers, vignes, abricotiers et plaquemines. L’exploitation assure une production totale de 560 210 quintaux. Cette exploitation utilise le système d’irrigation de goutte à goutte qui assure une économie de l’eau, grâce à un réseau comportant dix bassins d’accumulation d’une capacité totale de 1 900 000 m3. Cet investissement, réalisé sur fonds propres, est doté d’infrastructures de stockage, composées de deux chambres froides d’un volume total de 2000 m3 et de deux hangars d’une capacité totale de 1800 m2. L’exploitation agricole a permis, en outre, la création de 560 postes d’emploi, dont 260 permanents et 300 autres saisonniers. Elle est répartie sur 3 sites, deux au niveau de la commune de Sidi Ali Benyoub et un 3e dans la commune de Tabia.

Baâziz Ahmed