Insertion des  personnes handicapées dans le milieu du travail: « Le projet de jumelage entre l’Algerie et la France représentera une valeur ajoutée » souligne Eddalia

0
446
Photo L'Echo d'Algérie@

 Une nouvelle stratégie nationale d’insertion des  personnes handicapées, dans le milieu du travail en Algérie, à travers une  approche inclusive et intersectorielle, sera élaborée prochainement dans le  cadre du programme d’appui à la mise en œuvre de l’Accord d’association  avec l’Union européenne (P3A).

Il s’agit de mettre en œuvre un dispositif opérationnel et multisectoriel  dédié spécifiquement à l’insertion professionnelle des handicapés, selon  les organisateurs d’un séminaire intervenant à la clôture du projet de  jumelage entre l’Algérie et la France portant insertion des personnes  handicapées dans le milieu du travail, lancé en 2017 à Alger, dans le cadre  du programme d’appui à la mise en œuvre de l’Accord d’association avec  l’Union européenne (P3A). Ce projet d’appui au renforcement des capacités du ministère de la  Solidarité nationale dans sa démarche pour favoriser l’insertion des  personnes handicapées, a été financé par l’UE pour un montant de 1,2  million d’euros, dans le cadre du Programme d’appui P3A, rappelle-t-on. Améliorer la mise en œuvre de l’approche stratégique en matière  d’insertion des personnes handicapées, l’encadrement des infrastructures  spécialisées, les programmes de formation et l’employabilité des personnes  handicapées et formaliser les relations et les échanges avec le mouvement  associatif, sont parmi les résultats de ce projet.  A cette occasion, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille  et de la Condition de la Femme, Ghania Eddalia a souligné que ce projet de  jumelage représentera « une valeur ajoutée et une étape importante en termes  d’expériences visant à soutenir l’autonomie et le droit au travail des  personnes handicapées ». « Nous considérons également qu’il s’agit d’un modèle dynamique de  coopération avec l’UE dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre  de l’accord d’association qui mérite l’appréciation et la reconnaissance »,  a-t-elle dit.   Mme Eddalia a également révélé qu’un travail est en cours pour  élargir la consultation concernant la révision et l’actualisation de la loi  02-09 du 8 mai 2002 relative à la protection et à la promotion des  personnes handicapées, pour l’adapter aux dispositions de la convention  internationale et pour se conformer aux réalités nationales et afin de  renforcer les dispositions sur lesquelles des lacunes ont été enregistrées. « Il est également nécessaire aujourd’hui de déployer tous les efforts  possibles pour permettre aux citoyens et aux employeurs en particulier de  mieux percevoir le handicap, et notamment éliminer la discrimination, les  préjugés et les inquiétudes injustifiées liées aux qualifications et  aux capacités des personnes handicapées », a-t-elle souligné.  Pour sa part, le Chef de Délégation de l’Union Européenne en Algérie,  l’ambassadeur John O’rourke, a affirmé que « l’enthousiasme autour de ce  jumelage aura permis d’entamer plusieurs initiatives qui donneront leurs  fruits bientôt », soulignant que les politiques d’accompagnement des  personnes handicapées « nécessitent un engagement collectif ».

Yasmine Derbal