Investissements enregistrés en 2018: Les secteurs métallurgique et agroalimentaire prédominants

0
636

Les secteurs métallurgique-mécanique-électrique et agroalimentaires ont été prédominants, en termes de valeur, dans les  projets d’investissements industriels enregistrés auprès de l’Agence  nationale de développement des investissements (ANDI) durant l’année 2018.

 Ainsi, sur les 2.293 projets industriels enregistrés pour un montant de  1.039 milliards de DA, la filière des Industries  Sidérurgique-Métallique-Mécanique-Electrique-Electronique (ISMMEE) a  représenté un montant de 296 milliards de DA (28% de la totalité du secteur  industriel) pour 420 projets, devant créer 26.654 emplois, précise l’ANDI. Sur les 296 milliards de DA, un montant de 238 milliards de DA concerne la  création de 280 nouvelles usines (à titre de créations nouvelles) prévoyant  la création de 20.352 postes d’emplois. Ces investissements de type création nouvelle sont concentrés dans les  filières de métallurgie, électrique, de mécanique, de sidérurgie et  électronique. Ainsi, dans la Métallurgie, il a été déclaré 108 projets dans divers  segments de fabrication notamment de charpente, de menuiserie, d’emballage,  de mobilier et autres articles métalliques.  Pour la branche Electrique, 60 projets ont été inscrits dans divers  segments de fabrication essentiellement d’appareillages électriques et  électroménagers divers, de fabrication d’équipements liés aux domaines de  l’énergie solaire et électrique, et des câbleries.  Concernant la Mécanique, 56 projets ont été enregistrés auprès de l’ANDI  dans divers segments d’assemblage et construction de véhicules, la  fabrication de pièces détachées et d’accessoires pour auto, de  machines-outils et d’équipements. La Sidérurgie a enregistré 41 projets dans, essentiellement, la  transformation d’aciers courants dont le laminage, le profilage à froid, le  tréfilage, l’étirage, la fabrication d’aciers fins et spéciaux, les  tuberies, les laminoirs et les fonderies. Quant à la sous-filière Electronique, 15 projets ont été inscrits pour la  production notamment d’équipements informatiques, de bureautiques et de  téléphonie. Par ailleurs, le secteur des Industries Agroalimentaires vient en deuxième  position, en terme de valeur, dans le secteur industriel avec des projets  enregistrés de 241 milliards de DA (23% de la totalité du secteur  industriel) pour 575 projets (25%) avec la création de 21.927 emplois. Sur ces 575 projets, il a été enregistré 421 projets de créations  nouvelles pour un montant de 172 milliards de DA et prévoyant la création  de 14.907 postes d’emplois. Ces 421 investissements de type créations nouvelles sont concentrés  essentiellement dans les filières de fabrication d’aliments pour animaux  (56 projets), transformation et conservation de fruits et légumes (55  projets), abattage et découpage industriel de viandes (40 projets),  huileries et raffinage d’huile d’origine végétale (36 projets),  chocolaterie (22 projets), transformation du lait (16 projets), boulangerie  industrielle (14 projets), fabrication de produits de la confiserie (14  projets), biscuiterie, pâtisserie et produits de régime (64 projets),  grillage de fruits secs et étuvage des légumes secs (9 projets), pâtes  alimentaires (8 projets) et autres transformation agroalimentaires (87  projets). Pour rappel, le total des investissements enregistrés (industrie,  tourisme, agriculture, santé et autres) en 2018 auprès de l’ANDI s’est  établi à 4.125 projets pour un montant de 1.676 milliards de DA. Ces projets prévoient la création de 143.320 emplois.  S’agissant des investissements impliquant des étrangers, ils sont d’un  montant de 146 milliards de DA et sont concentrés principalement dans  l’industrie.   La répartition des investissements inscrits durant l’année 2018 par région  montre la prépondérance dans la région du Nord, à forte concentration  d’activités économiques, et ce, à hauteur de 59% en terme de nombre avec  2.427 projets, 66% en terme de valeur avec 1.113 milliards de DA, et 64% en  nombre d’emplois pour 91.608 postes de travail prévus. Selon l’ANDI, les investissements enregistrés dans les Hauts Plateaux ont  27% du nombre total de projets, soit 1 098 projets, 24% de la  valeur totale investie, soit 97 milliards de DA, et 25% du nombre total  d’emplois enregistrés, soit 35.258 postes d’emplois .Dans la région du Sud, les projets inscrits ont représenté 15% du nombre  total de projets, soit 600 projets, 10% du montant d’investissements, soit  167 milliards de DA, et 11% du nombre total d’emplois, soit 16.454 postes  de travail. La lecture des données par sous-région montre que la région des Hauts  Plateaux Est a totalisé en 2018 près de 20% du nombre total de projets  enregistrés, soit 798 projets, supplantant toutes les autres sous-régions  après celle du Nord-Centre. De même, la sous-région Sud-Est, où se situent de grands pôles économiques  et industriels tels qu’El Oued, Ouargla, Ghardaïa et Biskra notamment, ont  enregistré 11% du nombre total de projets, soit 453 projets, supplantant  les sous-régions Sud-Ouest et Grand Sud.

N.I