Irak: Plus de 300 condamnées à mort pour appartenance à l’EI

0
725

Plus de 300 personnes, dont une centaine d’étrangères, ont été condamnées à mort en Irak, et autant d’autres à la prison à perpétuité, pour appartenance au groupe terroriste autoproclamé  « Etat islamique « (EI/Daech), ont rapporté mercredi des médias citant des sources judiciaires.

Deux tribunaux jugent les affaires de terrorisme en Irak, l’un à Tel Keif, près de Mossoul (nord),  » et l’autre à Baghdad, où la Cour pénale centrale s’occupe notamment des étrangers et des femmes. Depuis janvier à Baghdad, 97 ressortissantes étrangères ont été condamnées à mort, 185 à la prison à vie, 15 à trois ans de prison et une à un an de prison, selon une source judiciaire, citée par l’AFP. La plupart des condamnées sont Turques, ou originaires des anciennes  républiques de l’Union soviétique. Une Allemande a également été condamnée à la peine capitale, tandis qu’une Française a été condamnée mardi à la perpétuité. A Tel Keif, « 815 personnes ont été jugées: 212 peines de mort et 150  peines de prison à perpétuité ont été prononcées », indique dans un  communiqué le porte-parole du Conseil suprême de la magistrature, le juge  Abdel Sattar Bayraqdar. Selon lui, la grande majorité de ces personnes appartiennent à l’EI. « Il a été prouvé qu’ils avaient mené des actions criminelles au cours d’audiences publiques menées conformément à la loi et durant lesquelles les droits des  condamnés ont été garantis », poursuit-il. En outre, « 341 personnes ont été condamnées à des peines de prison et 112 ont été libérées après que leur culpabilité n’a pas été prouvée ».