Ismail Ould Cheikh Ahmed en visite de travail à Alger : « La Mauritanie veut promouvoir ses relations « historiques et privilégiées »  avec l’Algérie »

0
517

 Le ministre mauritanien des Affaires étrangères,  Ismail Ould Cheikh Ahmed a exprimé, hier  à Alger, la volonté de son  pays de promouvoir les relations « historiques et privilégiées » entretenues  avec l’Algérie, saluant les développements positifs qu’ont connus ces  relations ces dernières années.

Dans une déclaration à la presse au terme de l’audience que lui a accordée  le ministre des Affaires étrangères, M. Abdelkader Messahel, le chef de la  diplomatie mauritanienne a indiqué que les relations algéro-mauritaniennes  sont des relations « exceptionnelles qui remontent à de longues années » qui  se sont ancrées entre les deux peuples. « Nous en sommes fiers et voulons  les développer pour aller de l’avant », a-t-il dit.  Le ministre mauritanien, qui effectue une visite de deux jours en  Algérie », a relevé « les développements positifs » des relations entre les  deux pays, soulignant, à ce propos, que son pays « veut dynamiser ce saut ».  Il a cité, dans ce cadre, la Foire des produits algériens qu’abritera la  capitale mauritanienne, Nouakchott à partir du 23 octobre, une manifestation qui verra la participation de pas moins de 150 entreprises algériennes. En sus du volet économique, les deux ministres ont évoqué lors de cette  rencontre la coopération bilatérale sur le plan politique, a indiqué le  ministre mauritanien qui a transmis les salutations du président  mauritanien à son homologue algérien, M. Abdelaziz Bouteflika. Pour sa part, M. Messahel a qualifié les relations entre l’Algérie et la  Mauritanie d' »historique et solides », des relations qui ont réalisé « un  saut qualitatif », a-t-il dit. Outre une évaluation globale de la coopération bilatérale, les deux  parties ont échangé les vues sur nombre de questions intéressant les deux  pays, notamment la situation dans la région du Sahel, le terrorisme,  l’extrémisme violent outre la région maghrébine. La question du Sahara  Occidental et la relance du processus d’édification de l’union maghrébine  ont été également au centre de cet entretien, a fait savoir le ministre. La Foire de Nouakchott sera une occasion pour faire connaitre les produits  algériens et faire découvrir le marché mauritanien à la partie algérienne,  a indiqué le chef de la diplomatie algérienne, soulignant la nécessité de  « réviser » l’accord commercial signé, en 1996, entre l’Algérie et la  Mauritanie qui ne s’adapte plus aux mutations économiques et commerciales  survenues dans les deux pays. M. Messahel a annoncé qu’il effectuera « début 2019 une visite en  Mauritanie », et ce en prélude à la 18e session de la Haute Commission de  coopération entre l’Algérie et la Mauritanie « prévue au début de l’année  prochaine ».

Ali .B