Journée maghrébine du don de sang: La DGSN mobilise les moyens humains et matériels adéquats

0
1061

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a organisé, hier à Alger, une campagne nationale de don de sang et a mobilisé tous les moyens humains et matériels pour une bonne prise en charge de cette opération qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée maghrébine du don de sang. En vue de la réussite de cette opération humanitaire, un riche programme national a été arrêté en coordination avec l’Agence nationale du Sang (ANS) et la Fédération algérienne des donneurs de sang qui sera appliqué en trois étapes. La première concernera la campagne nationale du don de sang, organisée à l’occasion de la célébration de la Journée maghrébine du don de sang, lancée à partir d’hier et jusqu’au 30 mars. A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du don de sang, une deuxième campagne nationale sera organisée du 8 au 10 juillet et une troisième opération du 24 au 26 octobre prochain dans le cadre de la célébration de la Journée nationale du don de sang. Cette initiative humanitaire qui se déroule au niveau des services de la DGSN à travers le territoire national a pour objectif de «renforcer l’action de proximité entre la police et les différentes catégories de la société en consécration de l’esprit de solidarité et de responsabilité envers le citoyen et de l’action humanitaire visant à sauver la vie des malades». L’opération menée par la DGSN depuis une dizaine d’années, vise également la «collecte d’un grand nombre de poches de sang, tous groupages confondus» en vue de les distribuer sur les centres de transfusion sur l’ensemble du territoire national». La campagne a connu, suite à son lancement mardi à la clinique «Les Glycines» et aux différents services de police à la wilaya d’Alger, «un grand afflux des élé- ments de police voulant donner leur sang en faveur des malades hospitalisés», sachant que plus de 30 000 poches de sang avaient été collectés durant l’année 2015- 2016. Dans ce sens, Le contrôleur de police, directeur de la santé, de l’action sociale et du sport, Bouhamed Boubakr Ali a souligné «l’importance que revêt l’organisation de cette campagne dédiée au don de sang qui vise à collecter plus de poches de sang afin de les distribuer aux hôpitaux qui ont en besoin pour sauver les patients». Bouhamed a rappelé la nécessité de poursuivre cette action humanitaire qui intervient dans le cadre du «renforcement du travail de proximité et humanitaire dont tous les moyens nécessaires y sont mobilisés dont des médecins, des infirmiers et des ambulances». La directrice de l’agence nationale de sang (ANS), Lilia Ould Kablia, s’est félicitée de «l’initiative humanitaire qu’organise la DGSN trois fois par an». Le pré- sident de la Fédération algérienne des donneurs de sang Gherbi Kaddour, a souligné l’importance de renforcer et de promouvoir cette initiative humanitaire devenue désormais une tradition à la DGSN, appelant toutes les catégories de la société à donner du sang pour sauver les malades.