Journée mondiale de la protection civile: Tout pour inculquer la culture du risque

0
1100

L’Algérie célèbre aujourd’hui à l’instar des autres pays membres de l’OIPC la journée mondiale de la protection civile qui coïncide avec le 1er mars, sous le thème de « Ensemble avec la protection civile face aux catastrophes ». A cet effet, diverses manifestations seront organisées dans tout le territoire national en vue « d’informer » et de « sensibiliser » les populations à travers la projection de films, documentaires et l’animation d’expositions, de conférences, des portes ouvertes et des simulations de manœuvres pratiques ainsi que  des activités culturelles et sportives sur les risques courants et les risques majeurs, a indiqué un communiqué de presse de la cellule de communication de la DGPC. Par ailleurs, au niveau central, et dans le cadre de festivités liées à cette occasion, le Colonel El Habiri présidera une cérémonie de sortie de promotion des officiers au niveau de l’école nationale de la protection civile de Bordj El Bahri (Alger). Ce programme « riche » et « diversifié » mettra en exergue l’importance de la prévention et la sensibilisation afin d’introduire une « culture préventive », et de porter à l’attention de l’opinion publique l’importance « vitale » de la protection civile et de la prévention, la sensibilisation et de d’autoprotection. Ce dernier s’articulera autour de plusieurs actions jugées principales dont on peut citer l’organisation de manœuvres de sauvetage et de secourisme, notamment sur les différents risques tels les accidents de la circulation, les accidents domestiques, l’extinction d’incendies et toutes techniques de sauvetage et de secours, montrant les moyens mis par la protection civile ainsi que l’organisation des secours en cas de catastrophe ou d’accidents. « Il est question également de l’animation  d’émissions  thématiques  avec les radios locales  et télévisions éventuellement sur le rôle de la prévention et la sensibilisation afin d’introduire la culture de prévention chez le citoyen dans le cadre du développement durable  et également  sur le secourisme de masse, considéré comme la  première contribution du citoyen en matière de prise en charge des victimes  en cas d’accidents », notera la PC qui évoque l’organisation de campagne de prévention et de sensibilisation sur les différents risques  au profit du large public ainsi qu’en milieu, l’inscription de sessions de formation sur les gestes qui sauvent au profit du large public, l’organisation des portes ouvertes dans les différentes unités de la protection civile  pour montrer « l’importance »  et le « rôle » de la PC dans le domaine  de la réduction des risques de catastrophe. Dans le cadre des actions de proximités, il convient de rappeler que la Direction Générale de la Protection Civile a mis en œuvre des caravanes locales de sensibilisation et d’information sur les risques sismique, inondation et les risques courants animées localement par des officiers et agents de la protection civile de façon à toucher l’ensemble des communes et de parvenir à « inculquer » une « culture » du risque aux citoyens. Le recours aux médias et notamment les radios locales permet à la protection civile de « pénétrer tous les foyers » et les « informer » sur les risques et les spécificités de leurs localités respectives. Depuis son adhésion à l’OIPC, l’Organisation Internationale de Protection Civile, le 20 février 1976, l’Algérie est considérée comme l’un des pays les plus actifs au sein de cette organisation et assure actuellement la vice présidence de son Conseil exécutif.