Journée mondiale de la Radio: Une pléiade d’artistes anime une soirée pour sa célébration

0
103

Des chanteuses et des chanteurs de différentes régions d’Algérie, ont animé, jeudi soir à Alger, un concert de musique prolifique, en célébration de la Journée mondiale de la Radio, devant un public nombreux.

Célébrée le 13 février de chaque année, la Journée mondiale de la Radio, proclamée en 2011 par les Etats membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) et adoptée une année plus tard par l’Assemblée générale des Nations unies, a été placée en 2020, sous le signe de la diversité, à travers l’intitulé de, «Radio and Diversity». Le public de l’auditorium Aïssa-Messaoudi de la Radio algérienne, a ainsi pris part, deux heures et demie durant, à un voyage onirique, à travers une vingtaine de pièces de différents genres musicaux, brillamment rendues par une dizaine d’artistes, dans une ambiance de grands soirs. Retransmis en direct sur les ondes des radios algériennes nationales et locales de différentes langues, ainsi que sur le petit écran de la télévision nationale, le concert, riche en couleurs, a réuni de jeunes artistes, aux diverses expériences et aux parcours différents, au plaisir d’un public conquis.

Les chanteurs, Zohir Mazari, Amira Debbache, Fayçal Rayan, Djamila Mansouri, Bilal Annou, Djahida, Yahia El Khencheli et Brahim Chaoui, Ziane Ouissi ou Khelifi Ziane ainsi que les grands, Boualem Chaker et Nardjess, se sont succédé sur scène, faisant montre, avec leurs voix présentes et étoffées, de leurs talents respectifs.Interprétant des chansons, dans les registres, chaâbi, m’zabi, raï, tergui, chenoui (Tipaza), wahrani, chaoui, bedoui, kabyle et hawzi algérois, les artistes ont mis en valeur la profondeur et la richesse d’une partie du patrimoine musical algérien. Soutenus par 12 instrumentistes virtuoses de l’Orchestre de la Radio algérienne, dirigé par Sid Ahmed Fellah, les solistes ont rendu, entre autres pièces, Sali trach qalbi yaâtik kh’barou, Nani medden,  Ana hali,  wa letkaline sellan sellan,  Yellis netmourth’inou,  Wahran, Wahran, Akred anoukir, Ma tebkich ya Djamila, Galbi t’fakkar âorbane, Allah, Allah ideflawen» et  Ana qalbi k’dha aâliya. Les variations modales et rythmiques, la richesse mélodique, la densité des textes dans leur dimension poétique et esthétique que recèle le terroir de la chanson algérienne, ont permis à l’assistance plusieurs escales artistiques organisées en «parfaite adéquation avec le thème retenu pour la célébration de cette journée», a expliqué le directeur de production de la Chaîne II, Smaïl Khechni.

En présence du ministre conseiller de la Communication, porte-parole officiel de la présidence de la République, Belaïd Mohand Oussaid, du directeur général de la Radio algérienne, Djamel Senhadri et quelques directeurs de chaînes de la Radio nationale, le public, entre cadences binaire et ternaire des genres, kabyle, chaoui et bedoui, et douceur du mode mineur, Raml el Maya et les gammes pentatoniques des registres M’zab et Tergui, a savouré tous les instants de la soirée dans l’allégresse et la volupté. «La diversité culturelle et la profondeur du champ historique de l’Algérie doivent inspirer chez la génération montante orgueil et fierté à l’égard de la Patrie», a déclaré Belaïd Mohand Oussaïd, à l’issue de la célébration. Sous l’égide du ministre conseiller de la communication, porte-parole officiel de la présidence de la République, Belaïd Mohand Oussaid, et du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimeur, le concert de musique, célébrant la Journée mondiale de la Radio a été organisé par la Radio algérienne, en collaboration avec l’Office national de la culture et de l’Information (Onci).

Benadel M.