JS Kabylie: L’entraîneur Noureddine Saâdi jette l’éponge

0
307

 

L’entraineur de la JS Kabylie Noureddine Saâdi a quitté son poste à l’issue d’une séparation à l’amiable avec la direction, deux jours après la défaite concédée en déplacement face au DRB Tadjenanet (1-0) dans le cadre de la 20e journée du championnat de Ligue de football.

« J’ai reçu un appel du président de l’étranger (Chérif Mellal, ndlr) me proposant une séparation à l’amiable chose que je n’ai pas refusée. Je ne veux pas m’imposer, je m’apprêtais pourtant à rejoindre le stade pour diriger la séance d’entrainement. Je pars avec un pincement au cœur et des regrets », a affirmé le désormais ancien coach des « Canaris ». Désigné le 11 janvier dernier en remplacement d’Azzedine Ait Djoudi, Saâdi quitte la barre technique de la JSK au moment où l’équipe traverse une crise de résultats sans précédent, qui a fait reléguer le club à une dangereuse 14e place au tableau (19 points), synonyme de relégation. Saâdi (67 ans) avait déjà eu à diriger la JSK par le passé (1992-1994) remportant deux titres : une Coupe d’Algérie et une Supercoupe d’Algérie. La JSK a entamé la saison avec le duo Rahmouni-Moussouni avant de céder la place à Ait Djoudi, forcé à quitter son poste pour se consacrer à son rôle au niveau du directoire, finalement dissous.