La cause des explosions du Galaxy Note 7 n’est plus vraiment un secret

0
790

Les mystérieuses explosions de batterie des Galaxy Note 7 ont fait récemment grand bruit. Même s’il faudra attendre jusqu’à lundi 23 janvier pour que la firme coréenne dévoile les conclusions de ses enquêtes sur les cas d’explosions de batterie, le Wall Street Journal, lui, affirme déjà en connaître les causes. Une série d’explosions de smartphones Samsung Galaxy Note 7 ont été provoquées par «une construction non standardisée» des batteries produites par la compagnie Samsung DPI, rapporte le Wall Street Journal, citant les informations confidentielles d’une source interne. Selon le média, l’utilisation de composants à la taille irrégulière ou défectueux aurait conduit à des surchauffes et, dans certains, cas des explosions de batteries. Les experts qui ont participé à l’enquête ont attiré l’attention sur le fait que certaines des batteries auraient pu être endommagées en raison de défauts de fabrication ou de défaillances survenues à l’étape de la production. Samsung a définitivement arrêté la production et la vente de sa dernière phablette (modèle intermédiaire entre le smartphone et la tablette) Galaxy Note 7 après de nombreux rapports d’explosions, mais le groupe sud-coréen n’a toujours pas livré d’explications techniques à l’origine du problème. Une quinzaine de pays refusent désormais les Galaxy Note 7 de Samsung à bord des avions. Samsung a reconnu l’échec complet du smartphone et prié les millions de personnes qui l’avaient acheté dans le monde entier d’éteindre leur combiné et de le retourner dès que possible à leur vendeur. Selon les dernières données, Samsung aurait perdu près de 20 milliards de dollars (18,3 mds EUR) de capitalisation boursière suite au scandale des Galaxy Note 7. Le coût de rappel des smartphones est estimé à 5 milliards de dollars (4,5 mds EUR).