La chronique sportive: La vérité sur le Real Madrid et le Barça

0
612

Les jeunes Algériens sont de fervents supporters des deux clubs espagnols le Real Madrid et le FC Barcelone au point où ils déchainent des débats passionnants à chacune de leurs rencontres. Ainsi loin des débats passionnés qui précèdent et suivent le classico Real Madrid- FC Barcelone, il se passe des choses que le commun des supporters ignore notamment du côté du Real dont les dirigeants font un travail de fond à l’endroit des footballeurs et des entraineurs…Palestiniens! Cette action à haute teneur symbolique dure depuis plus de six ans, sans tapage médiatique ni publicité. Ainsi la fondation madrilène envoie chaque année des techniciens hautement qualifiés pour former –ou parfaire la formation- des entraineurs palestiniens des territoires occupés. Cette année, iIs sont une vingtaine de coaches à venir de toute la Cisjordanie pour suivre un stage sous la houlette des Espagnols en partenariat avec l’ONU. Et comme chaque année, les entraineurs exerçant dans la bande de Ghaza, n’ont pu obtenir de laissez-passer pour rejoindre le stage. L’armée israélienne veille farouchement sur les lieux et s’affaire à ce que toute activité soit réprimée quitte à loger froidement des balles dans la tête des jeunes récalcitrants. N’est-ce pas les criminels du Tsahal qui ont mitraillé des gamins en train de jouer au foot sur une plage? C’est à propos des enfants palestiniens jugés « très stressés» par la chef de mission espagnole qui se fait un devoir de les prendre en charge en les formant sous les couleurs du Real, maillot qu’arborent fièrement les enfants des territoires occupés. Même la pratique sportive n’échappe pas au diktat des assassins et ils font tout pour empêcher la population palestinienne de s’épanouir. Ainsi le pays opprimé depuis près de 70 ans ne participe à aucune compétition mondiale tandis qu’Israël se voit dérouler le tapis rouge mais fait partie des pays disputant …la coupe d’Europe! Alors que le pays est situé au Moyen-Orient ! Et la toute puissante FIFA n’y peut rien, sauf se plier aux desiderata des grandes puissances qui s’écrasent devant le sionisme et ses massacres. Heureusement que dans ce ciel nuageux, il y a de temps à autre de belles éclaircies comme celle du Real Madrid qui tente de prendre en charge le football palestinien. A ceux qui ne le savent pas, Lionel Messi, l’idole du Barça, est un fervent supporter de l’Etat sioniste qui s’est recueilli devant le mur des lamentations coiffé d’une kippa et il a offert son maillot au criminel de guerre Netanyahu…