La diversion

    0
    956

    Ils sont intraitables les médias français ! L’affaire dite des bikinis a enflammé non seulement la Toile, mais aussi pas moins de 11 journaux et chaînes télé, connus pourtant pour traiter de sujets sérieux. Mais voilà, selon eux «une révolution est en marche» parce qu’un groupe de filles a décidé de se baigner en maillot deux-pièces pour narguer les intégristes et affirmer ainsi leur liberté. Certes, chaque été apporte avec lui son lot d’anecdotes et de faits divers où des groupuscules d’illuminés tentent d’imposer leur diktat aux femmes notamment, en jouant carrément le rôle de police des mœurs. N’est-ce pas dans une plage de Boumerdès que des salafistes arborant barbe et kamis, ont interdit l’accès à la plage à un groupe de jeunes filles parce qu’elles n’étaient pas accompagnées par un homme ? Nous avons vu dans une plage de l’Est, un hurluberlu s’approcher d’une famille pour demander sur un ton de menace au père de «couvrir» sa fille en bikini.         Ces graves atteintes à la liberté individuelle, sont légion et une partie de la société ne peut en aucun cas imposer sa façon de s’habiller à une autre. Ceci dit, ce phénomène du bikini sonne comme une diversion dans une société qui a vraiment d’autres chats à fouetter, d’autres problèmes plus sérieux à résoudre comme la santé avec la tragique disparition d’une jeune femme à laquelle on a fermé les portes des maternités, l’école qui a besoin d’une véritable réforme, le tourisme qui perd chaque été des millions d’estivants qui vont contribuer à relever le taux de croissance de Tunisie, d’Espagne et de Turquie, l’agriculture qui manque cruellement de bras et aussi de projet sérieux, la culture, le sport et particulièrement le football qui fait des siennes, ces incendies qui se répètent… Et avec tout ça, il n’y a que le bikini et le burkini qui intéresse nos confères d’outremer qui ont été jusqu’à dépêcher des envoyés spéciaux qui ont eu des hallucinations : ils ont vu 3000 femmes en bikini !