La ministre de la Culture appelle à hâter la protection du  patrimoine culturel à Tazoult

0
508

 

 La ministre de la Culture, Meriem Merdaci a  appelé dimanche à Batna à hâter la protection du patrimoine culturel se  trouvant dans la ville de Tazoult distante de 10 km de la capitale des Aurès.

Sur le site des vestiges romains de Lambaesis, la ministre a assuré que  l’objectif de son département est de protéger le patrimoine culturel matériel qui revêt une dimension national et universel, estimant que le site de Lambès (Tazoult) est « exceptionnel par sa vaste superficie » et  possède des « mosaïques rares dont celle célèbre Tigresse ». La ministre a annoncé à l’occasion un projet d’aménagement d’un jardin et d’un circuit touristique dans cette localité à financer par le budget de wilaya en tenant compte de la valeur archéologique de ce patrimoine de  cette ville antique parallèlement à la réhabilitation de l’entrée du site archéologique de Timgad et son musée riche en mosaïques et vestiges rares. La ministre a visité l’annexe du Centre national de recherche en archéologie à l’entrée de la ville de Tazoult et a suivi un exposé sur  l’état de son bâtiment réalisé en 2008 et demeuré inexploité jusqu’au lancement récent d’une opération de réhabilitation. Sur le même site, elle a reçu des explications sur le projet d’extension d’une partie de la RN-31 traversant le territoire de la commune de Tazoult et de sa zone archéologique. Les spécialistes du Centre national de recherche en archéologie ont  indiqué que cette zone renferme d’importants vestiges et trois tracés alternatifs ont été proposés. La ministre a ensuite inspecté l’ancien musée de Tazoult dont la  collection contient plusieurs mosaïques et son jardin archéologique. Dans la ville de Timgad, la ministre a visité le musée des mosaïques  rouvert en juin 2018 après 25 ans de fermeture puis les vestiges de cette cité antique. Elle présidera dans l’après-midi une rencontre avec les cadres de son  département au siège de la wilaya.

B.M