« La poursuite de l’édification du pays se poursuit sur la base des nobles  valeurs de L’Emir Abdelkader » souligne Zitouni

0
54

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni,  a affirmé hier à Relizane que l’Emir Abdelkader a édifié l’Etat algérien  auquel « nous nous référons dans la poursuite de l’édification.

 » Dans une allocution d’ouverture d’une conférence sur l’Emir Abdelkader, au  siège de la wilaya, le ministre a indiqué que « cette rencontre est une  occasion pour exprimer notre fierté des épopées de l’Emir Abdelkader Ibn  Mohieddine, fondateur de l’Etat algérien moderne et s’imprégner des nobles  valeurs qui caractérisait cette personnalité unique, par sa lutte et sa  résistance, sa pensée et sa philosophie, sa politique et sa diplomatie en  Algérie et dans le monde ». « Des tribus de Relizane ont contribué aux épopées de la résistance  populaire, au mouvement national et à la guerre de libération », a déclaré  le ministre, rappelant que la population et les dignitaires de Relizane  sont venus un 27 novembre 1832 faire allégeance à l’Emir Abdelkader, et  soutenir ainsi les combats et les sacrifices consentis par cheikh Lazreg  Ben El Hadj dit Sidi Lazreg, Ahmed Francis, le commandant Benadda Benaouda  dit Si Zeghloul et autres héros de la glorieuse Révolution de novembre et  de la résistance populaire dans la région. Abordant le volet mémoire, Tayeb Zitouni a fait savoir que le ministère  des Moudjahidine veille sur la fourniture de supports pédagogiques pour  diversifier les canaux de sa transmission, en plus de l’encouragement des  œuvres historiques et des multimédias versées dans ce domaine. Le ministre a visité, lors de la deuxième journée de sa visite dans la  wilaya, une exposition de photos de chouhada et de l’Emir Abdelkader, une  autre de livres historiques publiés par le Centre national des études et de  recherches dans le mouvement national, et honoré un nombre de moudjahidine  de la région.  Tayeb Zitouni avait inauguré dimanche le nouveau siège de la Direction des  moudjahidine et inspecté les travaux de réalisation du Musée du moudjahid,  au chef-lieu de wilaya, ainsi que le centre de torture du colonisateur  français dans la zone zéro, située sur les hauteurs de la commune de Sidi  Khattab. Le ministre s’est également enquis de l’avancement des travaux de  restauration de ce camp qui renferme les ossements de 700 chouhada, avant  de rendre visite à un moudjahid de la région et de dénommer le carrefour du  centre-ville de Relizane « Vivre ensemble en paix ».

B.M