La statue d’Aïn El Fouara de Sétif saccagée

0
908
Connue par sa beauté, son histoire, la fontaine d’Aïn El Fouara de Sétif a été saccagée par citoyen. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent l’état actuel (mutilation) dans lequel se trouve cette statue, devenue au fil du temps «le symbole » de cette région, trônant majestueusement au centre-ville de Sétif.

Des images choquantes qui affectent les amoureux de l’art et du patrimoine. Cette œuvre a été prise à partie par un citoyen armé d’un marteau et visiblement acharné. Privant ainsi de toute sa beauté « la fontaine monumentale de Sétif » sous les regards des passants qui restaient impuissants pendant plusieurs minutes, avant l’intervention  des forces de sécurité mettant fin à cette scène de folie. Malheureusement, un peu trop tard.

La belle naïade de marbre ornant la ville a perdu son charme ! En fait, ce n’est pas la première que des comportements irresponsables et incivils se produisent. D’où la nécessité de sévir et d’anticiper les actes de vandalisme pour protéger le patrimoine archéologique. Les statues de belles Naïliyates du Jardin d’essai d’El-Hamma ont connu, elles aussi de pareilles attaques. Les œuvres du sculpteur français Emile Jean Joseph Gaudissard, représentant les traditions et us de différentes régions algériennes ont été gribouillées, sans aucune conscience, face à une armada d’agents de sécurité mobilisés pour protéger ces œuvres d’art. Des travaux de restauration ont été entrepris dans le but de retrouver leur lustre d’antan. Le ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi avait annoncé récemment que dans le cadre de la préservation du patrimoine, une réflexion a été engagée pour la révision de la loi du Patrimoine N°98-04 afin de l’adapter à l’ère actuelle, notamment en ce qui concerne la question de la contrebande des vestiges.