Hassen Tidjani Haddam, DG de la CNAS l’a affirmé : «27% des accidents déclarés surviennent  dans le secteur du BTP»

0
2456
Photo : Fateh Guidoum ©

Le directeur général de la Caisse, Hassen Tidjani Haddam à annoncé, lors d’une journée de la formation et de l’information au profit des membres des commissions paritaires d’hygiène et de sécurité (CPHS) de la CNAS qui s’est tenu hier, à Alger,  qu’une moyenne de 50 000 accidents de travail sont déclarés annuellement à la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS). «Une moyenne de 50 000 accidents de travail, dont plus de 600 accidents mortels, sont déclarés annuellement à la CNAS (moyenne enregistrée les cinq dernières années), a précisé Haddam. Ajoutant que sur le total des accidents de travail déclarés, plus de 4000 sont liés aux trajets pour se rendre au lieu de travail. Haddam a également fait remarquer que le secteur du BTP détenait le plus haut d’accidents déclarés avec 27%. Ce même secteur (le BTP) enregistre aussi, un taux de 45% du nombre global des accidents de travail mortels déclarés à la CNAS, a-t-il ajouté précisant, dans un même contexte, que les hommes sont les plus touchés par les accidents du travail déclarés (89%) que les femmes (11%).

Haddam a souligné, que les accidents du travail sont principalement concentrés dans les wilayas d’Alger (17%), Béjaïa (7,7), Boumerdès (6,5%), Sétif (6%) et ont lieu principalement dans le secteur privé. En matière de prévention la CNAS mise sur le lancement prochain d’un programme au profit de ses travailleurs, qui s’appuie sur des actions de prévention et qui a pour objectif de maîtriser les risques et de réduire les accidents a «zéro dans le futur» a ajouté Haddam. Pour rappel, une vaste campagne de modernisation a déjà touché de nombreuses prestations offertes aux assurés sociaux, se basant sur cinq axes principaux, à savoir, optimiser et maximiser les recettes, rationaliser et cibler les dépenses, rentabiliser les ressources, professionnaliser le capital humain et  valoriser l’image de la CNAS. Le Directeur général de la CNAS avait préalablement affirmé, que le présent plan stratégique s’inscrivait en droite ligne avec les orientations de Monsieur le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, tout en respectant et en s’inspirant des lignes directrices de l’Association Internationale de la Sécurité Sociale (AISS) et le Bureau International du travail (BIT), pour réaliser les ambitions et les perspectives de développement de la CNAS. Il répond au besoin de formaliser concrètement les réalités du moment pour atteindre le degré de visibilité indiqué afin de permettre à la CNAS de mieux se projeter.