Le ministère du Commerce réitère son soutien à la promotion de la production nationale

0
141

Le ministère du Commerce a lancé plusieurs ateliers dans le cadre de la révision de la gestion des fonds de soutiens à la promotion des exportations.

S’ exprimant lors de sa visite du salon de la production nationale «Mentoudj Bladi», organisé à Oran aux palais des expositions de Medina Djedida, le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a indiqué que cette opération avait pour objectif d’élargir les aides destinées aux opérations de promotion des exportations et ainsi remplacer les importations. Cette action a également pour rôle de participer à la promotion de la production nationale. «Le ministère du Commerce ne lésinera sur aucun moyen pour accompagner les entreprises visant la conquête des marchés extérieurs», a déclaré le ministre Saïd Djellab. Mais pour relever ce défi le ministère mise sur les compétences nationales et la concertation avec les opérateurs économiques et surtout les ressources hors hydrocarbures. Malgré leur hausse, le ministre estime que, les exportations hors hydrocarbures «restent insuffisantes». Notons à ce propos que le taux de croissance du PIB hors hydrocarbures s’est maintenu à 2,1% au cours du 2e trimestre de l’année 2017, contre 3,5%, à la même période de l’année 2016.

L’Etat n’a toutefois ménagé aucun effort pour l’encouragement des exportations hors hydrocarbures. Pour réaliser ce défi, plusieurs actions ont été engagées, à l’exemple de l’institution du Fonds de promotion des exportations, même si l’on estime que les ressources de ce fonds restent insuffisantes. Selon le chef de cabinet du ministère du Commerce, Lyes Ferroukhi, le manque de ressources est imputé à la «faiblesse des activités d’exportations régulières des entreprises publiques et privées relevant des secteurs industriels hors-hydrocarbures et de problèmes bureaucratiques». Notons qu’actuellement le FSPE n’accorde ses aides financières qu’aux «exportateurs qui réalisent un chiffre d’affaires à l’export ne dépassant pas les 10 millions de dollars». Concernant le salon de la production nationale, le ministre a estimé que cette manifestation est une opportunité pour les opérateurs économiques de présenter leurs produits et nouer des relations et des contacts professionnels. Cette 5e édition du Salon a été marquée par la participation de plus de 130 exposants versés dans les industries alimentaires, mécaniques, plastique, textile, l’électroménager et autres. L’on comptera parmi les exposants le ministère de la Défense nationale. Sa participation, représentée par la Direction des industries militaires, est considérée comme étant une «concrétisation de la politique de relance économique, en application des instructions du général corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’ANP».