Le ministre de la Culture à Cuba: Tournée de Azzedine Mihoubi dans plusieurs centres culturels de la Havane

0
260

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a visité, lors de son séjour à la Havane (Cuba), nombre d’établissements culturels opérant dans le domaine du patrimoine et du cinéma, et s’est enquis de l’expérience cubaine «distinguée» en la matière.

Accompagné de la vice-présidente des musées cubains relevant du Conseil national du patrimoine culturel de la République de Cuba (CNPC), Sonia Virgen Perez Mojena, Mihoubi a effectué une visite «au musée des arts du décor», où il s’est enquis des différentes œuvres dont la plupart ramenée d’Europe et d’Asie et remontent aux 19e et 20e siècles. Pour sa part, la responsable cubaine a présenté au ministre de la Culture un aperçu sur le conseil ainsi que le patrimoine matériel et immatériel de son pays, relevant, à ce propos, l’importance de la formation dans son pays en matière de conservation du patrimoine. Les œuvres exposées consistent en des statues, des tableaux et des ustensiles antiques répartis sur les chambres d’un grand château qui appartenait, avant 1961, à Contessa, puis un musée en 1964. Par ailleurs, le ministre de la Culture a visité «l’Institut cubain de l’art et de l’industrie cinématographiques (ICAIC)» qui dispose également d’une expérience pionnière» à Cuba et en Amérique latine, dans le domaine de la production de films d’animation. Il a estimé, également, que l’expérience cubaine en matière de cinéma «a reflété le développement historique de la société cubaine et ses grands symboles», ajoutant, par ailleurs, que Cuba «reste un pays ami entretenant de solides relations historiques avec l’Algérie et partageant les mêmes principes de liberté, de lutte et d’indépendance». Mihoubi a exprimé, en outre, la disponibilité de son département ministé- riel à organiser une Semaine du cinéma cubain en Algérie et d’accueillir les films cubains au Festival international du ciné- ma d’Alger, dédié au film engagé et ce, pour «mettre l’accent sur l’expérience cubaine dans ce 7e art, son histoire et ses courants artistiques ainsi que sa nouvelle génération de jeunes réalisateurs». Le ministre de la Culture a appelé la responsable cubaine à «œuvrer à la production d’un film commun regroupant des jeunes réalisateurs» des deux pays, exprimant, à ce titre, « la disponibilité de son secteur pour accueillir des experts cubains en matière de films d’animation ».