L’Echo de la semaine: Les faiseurs de chaos

0
80

L’histoire très malheureuse de ces migrants subsahariens vendus comme esclaves en Libye, a fait le tour de la Toile et révolté plus d’un. Vendre comme cela un être humain en plein XXIe siècle est le signe d’une énorme régression et nous avons comme l’impression que l’Humanité est revenue aux tristes temps des négriers. D’ailleurs, en grattant un peu comme on dit, on se rend compte de choses absurdes que nous avons crues révolues après tant de guerres, tant de morts, tant de ravages. Des pays belliqueux continuent d’acheter de l’armement lourd en vue de provoquer d’autres conflits. La situation au Moyen-Orient est toujours aussi inextricable et elle risque d’empirer avec le nouveau rôle joué par l’Arabie saoudite décidée à en découdre définitivement avec l’Iran quitte à s’allier frontalement avec Israël, ce qui représente en soi un grand coup de couteau fait à l’Histoire. Ce qui réduit à néant la légende du musulman combattant le juif selon les prêches des mosquées destinés à mobiliser de la chair à canon pour les opérations kamikazes. Lesquelles opérations n’ont étrangement jamais inquiété Israël. L’Arabie saoudite a déjà donné un échantillon de cette supercherie en s’attaquant à un pays musulman, parmi les plus pauvres de la planète. C’est aussi un pays où l’esclavage est une pratique courante, mais très peu en parlent. Et voilà qu’une affaire pareille de vente d’êtres humains éclate à la face du monde. Cela se passe en Libye et il fallait s’y attendre avec le chaos programmé dans ce pays. Comme si cela ne suffisait pas, voilà un autre chaos qui se prépare au Liban par l’obstination de l’Arabie saoudite qui veut livrer la guerre à tout prix confortée par la protection des Etats-Unis et d’Israël. Et ce sont les marchands d’armes qui se frottent les mains.

Palestine trahie

C’est le titre prémonitoire d’une pièce de Kateb Yacine, écrite il y a cinquante ans.
C’est un pays qui souffre le martyre et dont plus personne n’en parle. La Palestine est un sujet tellement rabâché qu’il en est devenu démodé. Pourtant, de graves exactions ont lieu chaque jour de la part d’une puissante armée face à une population qui n’a plus que les pierres pour se défendre. Chaque jour des colons israéliens accaparent des terres palestiniennes en chassant les habitants sous la protection des soldats. Et personne n’en souffle mot. De moins en mois de gens sont solidaires avec la Palestine.
Comme un célèbre écrivain de chez nous.