Les Algériens s’apprêtent à retrouver leurs héros

0
64

C’est la rentrée des classes en sélection nationale. La joie du sacre africain est savourée, et tout le monde doit penser à l’avenir. On dit d’ailleurs souvent qu’il est plus facile d’atteindre le sommet que d’y rester.

C’est là le nouveau challenge de l’entraîneur Belmadi et ses capés. Pour la première liste du post-CAN, on remarque que le patron technique des Fennecs a opté pour la stabilité en réitérant sa confiance à la quasi-totalité des joueurs ayant pris part à la campagne continentale du Caire. Les changements opérés étaient forcés. Ainsi, la présence de joueurs d’expérience comme Adlène Guedioura (33 ans) ou Rafik Halliche (33 ans) est-elle justifiée par l’envie du sélectionneur de compter sur eux pour les qualifications à la CAN 2021, ou à une occasion de « jubilé » auprès du public après une carrière internationale ponctuée d’un sacre continental. Certains noms potentiellement en mesure de suppléer dans le futur ces deux joueurs manquent à l’appel à l’image d’un Haris Belkebla titulaire en club, mais dont le retour en EN semble encore trop hypothétique, après le regrettable incident à Doha. Pour les retours en sélection, le plus important est celui de Zinedine Ferhat étincelant avec Nimes, auteur pour ce début de saisons de deux passes décisives face à Monaco et un but hier soir face à Brest. Joueur clé de son équipe, le natif de Bordj Menaiel découvre à 26 ans la Ligue 1 française, déployant ses qualités de passeur hors pair et de joueur d’impact, qui ont fait sa renommée au Havre. Un retour qu’il attendait depuis juin 2018 et une dernière sélection lors d’un bien triste match face au Portugal perdu trois buts à zéro. Revenu dans le giron de la sélection, le Nimois devrait cependant être cantonné à un rôle de remplaçant du titulaire Mahrez, dont le début de saison est encourageant au vu de ses prestations et du supplément de confiance accordé par Pep Guardiola à travers sa communication. Autre comme-back, celui de Said Benrahma, après une blessure au genou en avril dernier lui ayant coûté sa participation en CAN après une dernière sélection en amical face à la Tunisie. Courtisé, ce dernier a dû faire face à un transfert avorté chez le promu Aston Villa. De retour en compétition avec Brentford ponctué par une première titularisation le week-end dernier face à Derby County, l’ailier de 24 ans aura une carte à jouer sur le flanc gauche face à un Belaili à peine remis de son transfert et un Brahimi en phase d’adaptation au Qatar. Enfin, le retour de Benayada après quatre ans d’absence et une convocation au stage pour le match face aux Seychelles, vient récompenser une valeur sûre du championnat algérien qui s’est illustré la saison dernière en Ligue des Champions africaine, avec six passes décisives en neuf matchs. Décisif et doué d’une qualité de centre remarquée, ce dernier a encore délivré deux passes décisives lors de la dernière rencontre en Ligue des Champions arabe face à Al Muharraq (Bahreïn). Côté première chez les A, la nouveauté se nomme Ilyes Chetti (24 ans) révélation au poste de latéral gauche à la JS Kabylie et transféré cet été à l’Espérance de Tunis. Auteur la saison dernière de deux buts et quatre passes décisives avec les Canaris, ce latéral gauche au profil offensif rentre dans le cadre de cette génération de latéraux prometteurs issue de la formation locale, à l’image des Khacef, Mouali ou encore Loucif toujours en attente de transfert au SCO d’Angers.Connu par Belmadi chez les A’ lors de la rencontre face au Qatar, Chetti pourrait être amené à rentrer dans la rotation à ce poste alors que  Fares blessé reste indisponible pour plusieurs mois et que le retour de Ghoulam en sélection n’est toujours pas à l’ordre du jour.Privilégiant la continuité pour cette reprise, Djamel Belmadi pourrait avec ces quatre changements avoir l’occasion de commencer la transition vers les qualifications à la CAN de novembre en continuant à la marge la retouche de son effectif. Surchargé sur le flanc gauche et affaiblie dans l’entrejeu cette liste laisse un sentiment légèrement d’inachevé sur la prise de risque et l’éventuel déséquilibre des forces en présence.Néanmoins, là n’est pas la priorité puisqu’après un long mois et demi d’attente les Algériens s’apprêtent à retrouver les héros qui les ont fait tant vibrer cet été. Un premier match au stade du 5-Juillet et prévu pour jeudi, et on peut d’ores et déjà imaginer l’ambiance qui y régnera, avant que les Verts se produise à Blida quelques jours après face au Bénin, toujours en amical

Bessa N