Les coulisses des élections

    0
    183
    Photo FatahGuidoum@

    Il y a eu lors de ces élections, un aspect qu’aucun confrère de la presse n’a évoqué, sans doute préoccupé par les questions fondamentales, à savoir le taux de participation, le déroulement des opérations et bien sûr le décompte final des voix. Cependant le point que personne n’évoque ou très peu, c’est celui de toute la logistique, moyens de transport, de communication ainsi que la restauration des milliers d’agents disséminés dans les bureaux de vote, en charge de ces élections. C’est donc ce dernier point qui a attiré notre attention en découvrant le contenu des boites-repas distribués dans la zone d’Alger. Des marques d’aliments jamais vus sur les étals des commerces. Des boites de thon, de fromage et des biscuits frappés de marques étranges. Et c’est à se demander où donc les organisateurs se sont arrangés pour acheter ces victuailles, chez quel opérateur ou grossiste privé qui a du faire un chiffre d’affaires fabuleux en ce jour béni! Si on compte les milliers de repas à distribuer, on a une idée des sommes d’argent dépensées pour pourvoir à l’approvisionnement des bureaux de vote. C’est que les rendez-vous électoraux de cette envergure sont toujours soutenus par une logistique qui revient très cher au contribuable. Nous ne parlons pas de l’aspect mobilisation des très nombreux agents qu’il faudra rémunérer comme de coutume mais de ces coulisses où s’incrustent les affairistes de tout acabit sans compter tout le personnel de service où les pique-assiettes ne manquent pas, de cette faune de petits malins qui détournent –volent- des boites-repas puisque l’autorité n’y voit que feu. Dans de nombreux bureaux, des boites ont disparu mystérieusement. C’est une mentalité bien ancrée que «d’escroquer l’Etat en croyant faire des affaires». Détourner, voler des biens qui appartiennent à l’Etat, personnalité morale et invisible, n’est donc pas considéré comme un délit mais comme une débrouillardise. En ce jeudi jour des élections, il y a beaucoup de débrouillards.