« Les dettes des Fédérations seront prélevées sur leurs subventions »  annonce Mohamed Hattab

0
362

Les dettes cumulées par certaines fédérations  sportives auprès de centres de préparation « seront épongées par des  prélèvements qui seront faits sur leurs prochaines subventions » a annoncé  hier à Alger le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Mohamed  Hattab.

« Lorsqu’elles en ont les moyens, la plupart des fédérations sportives  algériennes partent se préparer à l’étranger, mais quand l’argent vient à  manquer, elles se rabattent sur des centres d’entraînement locaux, où elles  laissent toujours des ardoises impayées » a indiqué le MJS en conférence de  presse au stade du 5-Juillet, assurant que cette époque est révolue, car  désormais « aucune dette » ne restera impayée. Hattab, qui s’adressait aux responsables des 47 Fédérations sportives  algériennes, présents à la réunion de travail qui a précédé cette  conférence a expliqué sa démarche par la volonté d’assurer « la survie » des  centres de préparation. « Ces établissements ont un personnel, des charges et divers frais. Ils  doivent donc générer un profit, pour pouvoir continuer à vivre, et cela ne  sera jamais possible si les gens continuent à solliciter leurs services  sans contrepartie » a indiqué Hattab, en appelant les responsables des  différentes fédérations à plus de responsabilité. Le MJS a annoncé par la même occasion l’imminente installation d’un  nouveau conseil au sein de sa structure ministérielle, qui se chargera de  coordonner le travail entre la tutelle et les différentes fédérations. « Cette cohésion est indispensable, car nous avons des attentes à  satisfaire, et c’est seulement en travaillant ensemble qu’on pourra y  arriver » a-t-il ajouté. Hattab a insisté sur le volet de la formation, aussi bien en termes  d’athlètes que de techniciens, car même s’il y a « un besoin de résultats  immédiats », la création de nouveaux jeunes talents et de nouveaux  formateurs reste le principal objectif de la tutelle et des pouvoirs  publics, désireux d’assurer une pérennité des différentes élites  nationales. Les responsables de certaines fédérations ont saisi l’occasion pour faire  part de certaines doléances au MJS, qui a promis de se pencher dessus, tout  en restant à l’écoute d’éventuelles nouvelles demandes susceptibles de  contribuer au développement du sport national.

Tassadit H