Les fermes pénitentiaires

    0
    621

     

    Il y a un fait très important qui est en train de passer inaperçu. Celui de la réinsertion des détenus par le travail agricole essentiellement, mais aussi dans le domaine de l’industrie et de l’artisanat. Ainsi, à Djelfa, Tlemcen, Naâma, El Bayadh et Biskra, cette opération est déjà opérationnelle alors qu’elle est en cours de réalisation  à M’sila, Tiaret, et Souk Ahras. En plus d’offrir une main-d’œuvre à bon marché à des secteurs qui en ont grand besoin, cette opération a aussi l’immense mérite de donner une formation solide à des prisonniers souvent sans aucune expérience, notamment en ce qui concerne les délits de moindre gravité. A Adrar, il existe carrément ce qui s’appelle une ferme pénitentiaire opérationnelle depuis 1990 dans la région  de M’raguen telle qu’elle contribue à son autofinancement. A Ménéa, on parle de ville-prison non pas dans le sens oppression urbaine, mais d’une organisation sociale du centre pénitentiaire à l’image d’adrar. D’ailleurs, c’est tout l’objectif de cette opération de grande envergure initiée par la direction générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion en collaboration avec le Haut commissariat des steppes à Djelfa où les détenus sont à pied d’œuvre sur une surface de 200 hectares. Des conventions sont signées avec d’autres départements de l’agriculture en attendant de s’élargir à l’artisanat et la petite industrie. C’est un pas énorme dans la lutte contre la délinquance car les détenus qui bénéficient d’une formation évitent la récidive et se réinsèrent très aisément dans la société une fois libérés. Entre un séjour en prison à ne rien faire que de rester dans sa cellule, enclin à toutes les tentations et la possibilité de travailler en gagnant ne serait-ce qu’un petit pécule, le choix est vite fait. Que voilà donc une idée intelligente et généreuse. En attendant de l’appliquer à d’autres domaines qui manquent de main-d’œuvre comme la plomberie, l’ébénisterie, le froid et d’autres métiers manuels, elle ne peut que réussir.

    T. Dj.