Les laboratoires El Kendi révèlent leurs perspectives pour l’année 2020 : 20 nouveaux produits bientôt sur le marché

0
897

«En dépit des difficultés liées à la situation du pays en 2019, El Kendi a maintenu sa position de 2e laboratoire du marché pharmaceutique algérien et a assuré une parfaite disponibilité de ses médicaments» c’est avec ces termes que s’est exprimé le Dr Sofiane Achi, directeur général de la SPA El Kendi industrie du médicament, au cours d’un point de presse organisé jeudi à l’hôtel Sheraton.

En effet l’interlocuteur qui a dressé un bilan pas très fructueux comparativement aux années précédentes explique que la conjoncture qu’a connue notre pays a affecté le marché de médicaments.

Notons que ce dernier a connu lors des précédentes années une augmentation annuelle remarquable (le chiffre d’affaires est passé de 473 millions de dollars en 2008 à près de 2 milliards de dollars en 2017.

Face à cette situation El Kendi a adopté lors de l’année dernière une stratégie qui lui a permis de maintenir sa position dans la perspective d’être toujours un partenaire des professionnels de la santé et de fournir les meilleurs traitements aux patients algériens.

Il faut aussi souligner la transformation importante qu’a connu le secteur pharmaceutique en Algérie avec une croissance annuelle moyenne de 17,3% de la part de marché de la production locale (opérateurs locaux et compagnies multinationales), dont le chiffre d’affaires est passé de seulement 473 millions de dollars en 2008 à près de 2 milliards de dollars en 2017. Cependant, les laboratoires El Kendi n’ont lésiné sur la mise en place de moyens humains et matériels destinés à propulser cette société au rang d’acteur important sur le marché algérien et de leader dans l’exportation de médicaments d’Algérie vers toute la région de l’Afrique du Nord et de l’Ouest, à cet effet les premières opérations d’export sont planifiées en 2020. D’ailleurs, El Kendi a lancé pour cette année 20 nouveaux médicaments dans différentes spécialités de pathologies chroniques dont plusieurs sont des médicaments de dernière génération notamment.

Sofiane Achi ambitionne une meilleure croissance pour le marché national des produits pharmaceutiques notamment avec le nouveau ministère délégué qui sera utile et qui peut alléger quelques difficultés actuelles, et prendre en charge un certain nombre de questions sur les voies préconisées de sortie de la crise sanitaire grave que vit le pays.

Sarah Cheriet