Les Lettres algériennes à l’honneur du 23e « Maghreb des livres » à Paris

0
360

Le 23e « Maghreb des livres » prévu les 18 et 19 février à Paris met à l’honneur les Lettres algériennes représentées par une vingtaine d’auteurs devant participer à ce rendez-vous littéraire annuel consacré aux auteurs du Maghreb, indiquent les organisateurs. Des écrivains, essayistes et romanciers algériens figurent parmi plus de 120 auteurs de Tunisie, du Maroc, du Canada et de Suisse, entre autres, invités à présenter leurs dernières œuvres, selon l’association « Coup de soleil », organisatrice de l’évènement. Djamel Mati et Lynda Koudache, lauréats du Prix Assia Djebar du roman 2016, sont invités à présenter leurs dernières œuvres aux côtés de Waciny Laredj, Mohamed Sari, Amine Zaoui, Maissa Bey, Nadjib Stambouli, entre autres. Des lectures de textes d’auteurs algériens à l’instar de Malek Chebel,
Nabile Farès, Hamid Nacer-Khodja (tous disparus en 2016) et Tahar Djaout font partie du programme de la 23e édition. L’oeuvre prolifique de l’écrivain et anthropologue des religions Malek Chebel, sera longuement évoquée lors d’une rencontre qui lui est consacrée. Organisé depuis 1994, Le Maghreb des livres est un rendez-vous littéraire annuel qui réunit à l’Hôtel de ville de Paris auteurs et écrivains des pays du Maghreb et d’Europe. Le Maroc était à l’honneur de l’édition 2016. Lieu de débats et de réflexion sur la littérature, l’histoire et l’actualité
du Maghreb, la manifestation culturelle propose des œuvres (romans, essais, beau-livre, bande dessinée) d’auteurs maghrébins, selon ses organisateurs.