L’Espagne prolonge les restrictions d’arrivées du Royaume-Uni, du Brésil et d’Afrique du Sud

0
249

Le gouvernement espagnol a annoncé mardi que les restrictions imposées sur les vols en provenance du Royaume-Uni, du Brésil et d’Afrique du Sud seraient prolongées jusqu’au 2 mars, en raison des craintes liées aux variants du coronavirus. Intervenant en conférence de presse à l’issue du conseil des ministres, la nouvelle ministre de la Santé, Carolina Darias, a expliqué que l’exécutif avait décidé de « prolonger la limitation des vols provenant du Royaume-Uni, du Brésil et d’Afrique du sud » pour deux semaines.

Comme d’autres pays, l’Espagne avait suspendu fin décembre les arrivées de passagers en provenance du Royaume-Uni, sauf pour les Espagnols ou résidents en Espagne, en raison de l’expansion de la souche britannique, plus contagieuse. Début février, elle avait également annoncé une stricte limitation des arrivées en provenance du Brésil et d’Afrique du sud, en raison là aussi des craintes liées aux variants du coronavirus détectés dans les deux pays. Là encore, seuls les passagers provenant de ces deux pays et disposant de la nationalité espagnole ou andorrane, ou résidant en Espagne ou en Andorre peuvent entrer en Espagne. Une exception est toutefois faite pour les passagers en transit qui n’ont pas le droit de sortir de l’aéroport et ne peuvent pas rester plus de 24 heures. Les variants détectés au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil inquiètent la communauté internationale qui s’interroge notamment sur leur contagiosité et l’efficacité des vaccins à leur encontre.

Le variant britannique est déjà largement répandu en Espagne où, selon le ministère de la Santé, 479 cas confirmés ont déjà été détectés. Un chiffre sous-évalué, selon les autorités sanitaires qui jugent que ce variant pourrait être majoritaire en Espagne au mois de mars. Un premier cas de variant brésilien a été détecté dans la région de Madrid, ont annoncé vendredi les autorités régionales, et deux cas de variant sud-africain ont été notifiés dans le pays. L’Espagne, un des pays européens les plus touchés par la pandémie, a recensé plus de 62.000 décès et environ 3 millions de contaminations.