LFP : Medouar perd davantage de crédibilité

0
49

Le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, vit très mal sa nouvelle expérience dans ce poste. La preuve, il vient d’abdiquer pour la deuxième fois en l’espace de deux semaines, et ce, après avoir décidé de reporter à une date ultérieure le match phare de la 13ème journée qui devait opposer hier l’USMA à la JSK.

« La date sera communiquée dans les prochains jours. La LFP a pris cette décision en toute responsabilité dans le but d’apaiser les esprits et de baisser la tension entretenue et amplifiée autour de ce match. Pour éviter tout dérapage, la LFP a préféré annuler le match à la date indiquée précédemment. La LFP précise que cette décision a été prise dans l’intérêt général », précise la LFP dans un communiqué. Evidemment, et tout comme lors de la précédente fois lorsque Medouar a été contraint d’ajourner toute une journée à cause de la pression exercée par le MCA pour reporter son match contre la JSS, les instructions seraient venues cette fois-ci ‘’d’en haut également». Pourtant, au tout début de son mandat à la tête de la LFP, Medouar criait sur tous les toits qu’il n’était pas du genre à se soumettre aux pressions parvenant d’autres cercles, y compris politique. Un engagement qu’il n’a pas réussi à honorer portant par là même préjudice à sa crédibilité, au point où ils sont nombreux aujourd’hui à réclamer son départ, à leur tête le président de la JSK, Cherif Mellal. En parlant justement de ce dernier, il est convoqué « pour la prochaine séance de la commission de discipline prévue le 12 novembre 2018 à 11h00 pour ses déclarations publiques en violation de l’obligation de réserve, et outrage et atteinte à la dignité et à l’honneur d’un membre de la Ligue professionnelle », selon un communiqué de cette instance. Mellal avait tiré à boulets rouges vendredi sur le président de la LFP Abdelkrim Medouar le qualifiant « d’incompétent » et d’ « incapable », tout en lui demandant de démissionner de son poste. Il a même appelé l’ensemble des présidents des clubs professionnels à une réunion d’urgence dimanche dernier. Mais hormis le représentant du MO Béjaia, aucun autre président ne s’est présenté.

Abdelkrim Medouar : « Je ne démissionnerai pas de la présidence de la LNF »

Abdelkrim Medouar,a mis fin, hier  à la  rumeur faisant étant de sa démission, assurant qu’il comptait bien  aller au bout de son mandat, à la tâte de la LNF, malgré le camouflet qu’il a subi en perdant son bras de fer avec l’intransigeant  président de la JSK, Chérif Mellal.« Je ne suis pas élu à la tête de la LNF pour démissionner au bout de quatre mois et demi de mon élection », a-t-il affirmé dans une déclaration rapportée par Ennahar.   Mardi en début de soirée, la LNF a rendu public un communiqué sur son site officiel pour annoncer sa décision de reporter à une date ultérieure la rencontre initialement prévue cet après entre l’USMA et la JSK au stade Omar Hamadi.

Bessa N