Liban: Le président Aoun se félicite d’un « rapprochement » avec l’Arabie saoudite

0
817
Photo Fatah Guidoum@L'Echo d'Algérie

Le président libanais Michel Aoun s’est félicité dimanche du « rapprochement » entre son pays et l’Arabie saoudite, qui a renouvelé vendredi une ligne de crédit d’un milliard de dollars au Liban,  cinq mois après un différend autour du Premier ministre Saad Hariri.

« Bien sûr c’est un rapprochement, d’ailleurs l’Arabie saoudite est un pays ami », a-t-il déclaré sur la chaîne francophone TV5Monde. « Les relations avec l’Arabie saoudite redeviennent normales », a-t-il  ajouté, deux jours après une conférence internationale d’aide à l’économie libanaise qui s’est traduite par des promesses de dons et prêts de plus de 11 milliards de dollars, dont le renouvellement d’une ligne de crédit  saoudienne d’un milliard de dollars, non utilisée dans le passé. Michel Aoun a qualifié « d’incident » la crise déclenchée en novembre 2017 lorsque le Premier ministre libanais Saad Hariri avait annoncé sadémission depuis Ryadh. Saad Hariri était rentré dans son pays trois semaines plus tard et avait  ensuite annoncé qu’il revenait sur sa décision. « C’était un incident », a estimé le président libanais. « C’est du passé », a-t-il conclu. Fin février, Saad Hariri est retourné pour la première fois depuis sa  démission en Arabie saoudite où il a été reçu par le roi Salmane. Des élections législatives sont prévues le 6 mai au Liban. Ces élections  sont les premières depuis 2009.