Ligue 1 (1ère journée):  Qui pour succéder à l’USMA ?

0
54

 

 C’est parti pour le championnat de la Ligue 1 Mobilis saison 2019 – 2020 qui s’ouvrira ce jeudi sous le signe de l’incertitude. L’incertitude parce que la majorité des clubs de l’élite sont déficitaires et mal en point.

Incertitude aussi, car il n’y a aucune amélioration notable ni sur le plan technique et structurel, ni du côté de la planification et de la méthodologie. On se lance dans le bain, car on doit le faire, sans aucune perspective, ni objectif. On navigue à vue, comme c’est souvent le cas, ce qui présage d’une année galère comme celle de l’année écoulée ou peut-être pire. Ça commence déjà par une délocalisation de dernière minute, puisque le match NAHD – JSK, initialement prévu au stade de Bologhine a été finalement reprogrammé à El Harrach. Le sempiternel problème des infrastructures et leur déficit insurmontable est un frein non seulement pour le développement de la discipline, mais aussi pour l’instauration pérenne d’une compétition aux normes acceptables en mesure d’offrir un spectacle valable et concurrentiel. Mais comme l’addiction au football est incurable, l’on est enclin à l’accepter chez nous avec tous ses défauts, ses insuffisances et toute…sa laideur. L’essentiel est que le ballon vit et bondit sur une pelouse bosselée, rafistolée ou mal entretenue, peu importe. On est du coup content que la saison démarre et l’on se contentera de ce qu’on a, si c’est notre fortune. Cela dit, la première journée étalée sur trois jours nous réserve quelques belles affiches, même si la plus prometteuse se déroulera à huis clos entre le champion sortant, l’USMA, et l’ESS. Deux formations qui ont connu un été très agité. Les Rouge et Noir dont l’incarcération de son ex-président et actionnaire majoritaire, Ali Haddad, souffrent du blocage de leurs comptes. Une situation qui perdure mettant l’avenir du club en danger. Cela n’a pas empêché les poulains de Dziri Billel d’aller s’imposer au Niger face à Sonidep (2 -1), pour le compte du match aller du tour préliminaire de la Ligue des champions. Les Usmistes voudront continuer sur leur lancée et réaliser un bon départ en championnat pour défier les autorités qui tardent à répondre à leurs préoccupations légitimes. L’ESS, pour sa part, n’est guère mieux lotie. Le club a perdu durant l’intersaison plusieurs de ses cadres dont son meneur de jeu Djabou, mais aussi son président Hamar, lui aussi emprisonné pour une affaire de trafic et d’escroquerie. L’Entente devrait connaitre une saison difficile. Mais elle peut toujours se consoler en se disant que pratiquement tous les pensionnaires de la Ligue 1 sont logés à la même enseigne. Le premier round devrait également nous donner un petit aperçu sur les ambitions et les appétits des uns et des autres. L’on pense notamment au MCA et au CRB, les deux formations que l’on annonce comme des potentiels favoris pour le titre, même s’il est encore très tôt pour le confirmer. N’empêche qu’avec leurs moyens, ils peuvent faire face à la concurrence. Du moins sur le papier. Le Chabab aura un beau challenge à relever face au CABBA. Une rencontre qui se déroulera à Bejaia, car le stade de Bordj n’est pas encore prêt. Quant au MCA, il accueille au 5-Juillet, la modeste équipe de l’ASAM. Les milliers de fans mouloudéens attendent beaucoup de leur équipe cette saison qui a été bien  renforcée dans tous les compartiments. La JSK, pour sa part, compte confirmer son renouveau face à une équipe du NAHD dont l’effectif a été complètement changée cette saison. Il y a lieu de noter le derby de l’Ouest à Oran entre le MCO et l’USMBA qui ne manquera pas de drainer la grande foule. Des rencontres en somme indécises en ce début de saison, puisque toutes les équipes sont en période de rodage.

Ali Nezlioui