Ligue 1 (8e journée): ESS-MCA, le choc des prétendants

0
132

La 8e journée du championnat national de la Ligue 1 étalée sur trois jours, sera marquée par le choc opposant à Sétif l’ESS au MCA. C’est le premier véritable test entre deux prétendants au titre.

Si les Sétifiens réalisent un début de championnat tonitruant ponctué par cinq victoires de suite (série en cours), le Mouloudia a quelque peu marqué le pas, cette semaine en concédant le nul à domicile devant le MCO. Son déplacement dans les Hauts-Plateaux est l’occasion peut-être de rectifier le tir, alors que l’Entente tentera de prendre le large et larguer un sérieux rival. La rencontre programmée pour ce samedi, sera certainement riche en enseignements pour les deux équipes, au cours de laquelle l’on jaugera leurs capacités réelles sous pression et dans des conditions particulières. Car même si l’ESS marche sur ses adversaires en ce moment, elle n’a pas encore affronté un adversaire de ce calibre. C’est une occasion inouïe d’asseoir sa domination en championnat et marquer les esprits. C’est dire l’importance de cette empoignade, même si la compétition est encore longue, particulièrement cette saison. Ce match sera suivi de près par le CRB, l’autre favori de la compétition.

Les Belouizdadis auront à cœur de l’emporter chez eux face au MCO, pour ne pas se faire distancer, surtout qu’ils restent sur un nul concédé lors du derby face au Paradou. Ils ne peuvent plus gâcher des points à domicile, sous peine de se faire distancer. Leur tâche sera peut-être facilitée par la crise à laquelle fait face l’équipe oranaise en ce moment. Une crise qui a précipité le départ du coach Bernard Casoni, alors que les joueurs ont observé une grève hier. On ne sait pas dans quel état les Hamraoua vont se présenter au stade du 20-Août, ce samedi. Mais il faut toujours se méfier d’une équipe en difficulté, elle est parfois capable de sortir le grand jeu. C’est une manière de se révolter. La révolte, c’est ce dont  besoin aussi le CSC en visite, cet après-midi, chez son voisin skikdi. Les Constantinois dans le creux de la vague, espèrent se racheter de leur déconvenue à domicile devant l’ASAM. Aïn M’lila, justement, le surprenant dauphin de l’ESS, aura l’opportunité demain de conforter sa position en recevant l’O Médéa. Cela dit, les gars du Titteri ne sont pas une proie facile. Ils l’ont déjà démontré en allant damer le pion à l’USMA et à la JSM Skikda chez eux.

Pour l’USMA, il s’agit de confirmer son réveil et enchaîner une troisième victoire de suite en accueillant le RC Relizane. Mais les Rouge et les Noir n’ont pas encore complètement rassuré leurs fans, même s’ils ont retrouvé un peu de confiance. Le chemin de la réhabilitation est encore long pour Chita et ses camarades.

Le NAHD, pour sa part, souhaite prendre un nouveau départ sous la houlette de son ancien prodige, Billel Dziri. Mais sa mission ne sera pas de tout repos à Béchar face à une équipe de Saoura, après sa défaite surprenante à Skikda, lors de la précédente journée. La JSK, de son côté, tentera de réagir à Tlemcen après s’être inclinée chez elle devant l’USMA. Les Canaris s’exportent bien depuis le début du championnat. Ils sont capables de ramener un résultat positif de leur déplacement. C’est l’objectif également du Paradou et de l’USMBA qui rendront visite respectivement à Magra et Biskra, alors que la lanterne rouge, le CABBA, essayera de limiter les dégâts à Chlef.

Ali Nezlioui