Ligue 1: Le derby USMA-MCA, la Ligue et le 5-Juillet

0
104

Le fameux derby USMA-MCA est fixé en principe pour le 22 février courant au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Non, la Ligue n’a pas décidé de faire rejouer le match qui n’a pas eu lieu en octobre dernier, suite au refus des Usmistes de se présenter sur le terrain sans leur international libyen Ellafi retenu par sa sélection et en l’absence aussi de cinq de leurs joueurs appelés à disputer un tournoi avec l’équipe nationale militaire au même moment.

Il s’agit tout simplement du match de la manche retour comptant pour la 19e journée du championnat de la Ligue 1. Pour rappel, la rencontre aller était programmée à une date Fifa, ce qui est formellement interdit par la réglementation. Cependant, la LNF avait obtenu une dérogation spéciale du Bureau fédéral de la FAF pour faire jouer des matches en retard à cette date, dont MCA-USMA. Cette affaire qui n’est pas close au demeurant, puisqu’elle se trouve sur le bureau du TAS international, a fait couler beaucoup d’encre et créer une grosse polémique. De nombreux observateurs et même le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, estiment que l’USMA a été lésée dans ce dossier. D’autant que le club usmiste a non seulement perdu le match sur tapis vert, mais la Ligue lui a également défalqué trois points de son compteur. Le président de la LNF, Abdelkrim Medouar, est revenu récemment sur le sujet, blâmant de nouveau le comportement des dirigeants usmistes. Ces derniers, par le biais de leur porte-parole Tarek Ghoul, lui ont répondu subtilement, lui suggérant de se préparer à reprogrammer le derby, étant apparemment sûrs que le TAS à Lausanne, allait les rétablir dans leurs droits. On n’en est pas encore là. Mais si tel est le cas, on jouera alors le retour avant le match aller. Ce qui est inédit chez nous. Cela dit, le match retour suscite déjà des interrogations. Beaucoup se demandent, en effet, et à juste titre d’ailleurs, comment un stade aussi exigu que celui de Bologhine peut-il abriter ce derby dont la réputation a dépassé nos frontières, n’en déplaise à ses détracteurs.

Il est vrai que les deux équipes n’affichent pas actuellement leur meilleure forme. N’empêche, c’est le match référence dans notre championnat. Il mérite à cet égard tout le respect et de la considération. C’est aux dirigeants du football de le mettre en valeur. Mais visiblement, ce n’est pas leur souci majeur. Ils le traitent comme s’il s’agissait d’un banal match du championnat. Ils ne sont pas conscients qu’avec leur agissement méprisant et méprisable, ils causent beaucoup de tort à leur propre compétition. Le stade du 5-Juillet est le lieu naturel pour abriter ce derby. Mais l’enceinte olympique n’est apparemment pas prête. Pourtant ses responsables ont promis qu’il sera prêt à temps, après sa fermeture, il y a des mois pour des travaux de réfection et surtout pour la pose d’une nouvelle pelouse naturelle. Mais aux dernières nouvelles, il ne pourra même pas accueillir les matches de l’équipe nationale le mois prochain, comme l’a vivement souhaité le sélectionneur national, Djamel Belmadi. D’ailleurs, ces rencontres comptant pour les éliminatoires de la CAN 2021, sont annoncées au stade Mustapha- Tchaker de Blida. Autre mauvaise nouvelle concernant les infrastructures. L’on apprend de la bouche même du nouveau wali d’Alger, que le nouveau stade de Baraki, ne sera pas livré avant le mois de juin 2021, alors qu’il était prévu qu’on le réceptionne le mois dernier. Quand on sait que les Chinois sont capables de construire un hôpital chez eux en à peine une dizaine de jours, c’est à se demander si on vit sur la même planète.

Ali Nezlioui