Ligue 1: Le leader maintient le cap, mais ça pousse derrière !

0
163

Le championnat de la Ligue 1 entame sa phase cruciale au cours de laquelle les points coûtent cher que ce soit pour la course au titre ou bien dans la lutte au maintien.

La pression va monter crescendo au fil des journées. Cette manche retour devrait se dérouler plus ou moins normalement, maintenant que toutes les équipes algériennes sont sorties des compétitions internationales. La 18e journée disputée ce lundi, a vu le leader, le CRB, l’emporter petitement face au voisin nahdiste au stade du 5-Juillet dont la réouverture, après plusieurs mois de réfection, a ravi les puristes. D’autant que sa pelouse semble en parfait état. Pourvu que ça dure jusqu’à la fin de la saison. Ce qui n’est pas garanti. Le Chabab conserve donc ses six points d’avance sur son poursuivant immédiat, le MCA, même si ce dernier compte un match en moins contre le Paradou. Les Mouloudéens, malgré une crise interne, parviennent néanmoins à maintenir le cap. Ils vont lutter jusqu’au bout pour tenter de déloger les Belouizdadis de leur fauteuil de leader. II faut s’attendre à une lutte acharnée entre les deux rivaux, à laquelle d’autres prétendants pourraient venir se mêler. L’on pense, notamment à l’ES Sétif impressionnante de régularité depuis quelques semaines. Il faudra compter avec l’Entente, même si son handicap de neuf points par rapport au CRB, pourrait être rédhibitoire. Mais les Sétifiens restent à l’affût tout en espérant que le leader connaisse un petit passage à vide pour refaire leur retard. Ce qui n’est pas à écarter surtout dans une compétition aussi serrée où il n’y a pas vraiment une formation qui domine. La preuve avec la JSK qui en dépit d’un parcours en dents de scie, occupe la troisième place au classement. Ce qui est inespéré pour elle. L’on peut dire la même chose du MCO et de l’USMA dont les résultats ressemblent aux montagnes russes. Ils restent toujours au contact du peloton de tête, même s’il leur sera dur de disputer le titre. Les Usmistes, les champions en tire, traversent une période de transition, après tout ce qu’ils ont enduré durant l’intersaison. La crise juridico-financière à laquelle a fait face le club depuis l’incarcération de son ancien actionnaire majoritaire, Ali Haddad, a laissé des séquelles. Aujourd’hui, il semble que les ennuis des Usmistes sont terminés, suite au déblocage des comptes et surtout à l’arrivée officielle d’un nouveau repreneur, Serport en l’occurrence. L’USMA a tourné définitivement la page de la famille Haddad et s’apprête à en ouvrir une nouvelle sous la bannière d’une entreprise publique florissante. Mais il lui faudra un peu de temps pour remettre de l’ordre dans la maison. Cela ne l’empêche pas néanmoins de viser une place sur le podium qualificative à une compétition internationale, la saison prochaine. Le derby à venir contre le frère ennemi, le MCA, prévu en principe pour ce samedi, s’annonce palpitant et important pour la suite. Un derby qui ne laisse personne indifférent, hormis peut-être les dirigeants de la Ligue. Justement, il y a lieu de noter le manque d’intérêt autour du championnat. Certes, le niveau de la compétition n’est pas très relevé, mais elle aurait méritée une meilleure audience et plus de publicité. La LNF ne sait pas vendre son produit, il faut le dire. Le calendrier n’est pas vraiment adapté et pas du tout maîtrisé. Ce qui est rédhibitoire. Notre championnat a besoin d’être encouragé, mis en valeur et surtout respecté. Ce qui n’est pas le cas actuellement. Du coup, on a le championnat qu’on mérite.

Ali Nezlioui