Ligue 1 Mobilis -12e journée Vers une échappée en solitaire des Sanafir

0
50

La 12e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football, sera comme la précédente étalée sur trois jours (jeudi, vendredi et samedi), une journée a priori, favorable au solide leader, le CS Constantine, qui pourrait accentuer son avance sur ses poursuivants directs confrontés à de tests assez difficiles.

Les hommes d’Abdelkader Amrani (1er24 pts) , qui survolent le championnat version «2017-2018», et auréolés par leur dernier exploit à Alger, devant l’USM Alger (2-1), accueilleront au stade Hamlaoui, le MC Oran (3e -17 pts), revenu sur le podium après une série d’insuccès. Les Sanafir qui évolueront devant un public record tout acquis à leur cause, miseront une fois de plus sur le buteur du championnat, Mohamed Amine Abid (8 buts), encore une fois, décisif la semaine derrière face à l’USM Alger. Les Oranais, victorieux samedi dernier devant l’O. Médéa (2-0), ne se présenteront pas à Constantine en victime expiatoire, mais ils voudront confirmer leur réveil, afin de rester sur le podium. L’ES Sétif et le Paradou AC (3e – 17 pts), livreront un match à six points à l’occasion de leur confrontation sur le terrain du 8- Mai-45 de Sétif. Les Sétifiens, champions d’Algérie en titre, ont grandement déçu leurs «fans» en se faisant accrocher par la lanterne rouge l’USM Blida, raison pour laquelle ils tenteront de se réhabiliter face au nouveau promu le PAC, qui effectue un excellent parcours, nettement meilleur à ceux des grandes écuries. Cette journée débutera ce jeudi avec un certain, USM Alger-JS Saoura» programmé à huis clos, au grand dam de la galerie usmiste. La JSS (2e -20 pts), ne cesse de surprendre tout son monde en s’installant dans le sillage du CSC. Les camarades de Mustapha Djallit (2e buteur avec 7 réalisations), tenteront de réaliser un bon résultat devant une équipe (11e – 12 pts), privée de son public, et qui vient de faire appel à son ex-coach, Miloud Hamdi, nommé au «pied levé», en remplacement de Paul Put, démissionnaire après la défaite devant le CSC. Ce match sera pour les Rouge et Noir à quitte ou double, car un autre mauvais résultat hypothéquerait leurs chances pour le titre. Le CR Belouizdad (6e -16 pts), toujours en quête d’une victoire qui le fuyait depuis la 3e journée (1 défaite et 7 nuls), pourrait être le grand bénéficiaire de cette journée en recevant dans son «antre» du 20-Août à Alger, l’USM Blida (16e -3 pts). Auteurs d’un nul «méritoire» à Tizi-Ouzou devant la JS Kabylie (2-2), les Belouizdadis sont dans une excellente position d’attente pour monter sur le podium. La formation de la ville des Roses qui ne voit pas la vie en «rose» reste tout de même sur un résultat flatteur devant le champion d’Algérie en titre qui pourrait être le déclic pour les camarades de Laïfaoui. Le MC Alger (7e -15 pts), stoppé net dans son élan par le NA Hussein Dey, tentera de repartir de l’avant aux dépens d’un mal classé en l’occurrence, le DRB Tadjenanet (13e -11 pts). Ce dernier grand consommateur de «coachs» dont le dernier en date, Kamel Mouassa parti à l’USM Annaba, espère surprendre le Doyen soumis à une grande pression par son public très exigeant. Le retour de son international malgache, le porteur d’eau Amada, devrait tranquilliser le coach français du MCA, Bernard Casoni. A El Harrach, les joueurs de l’USMH (14e -9 pts) sans salaire depuis six mois, ont recouru cette semaine, une nouvelle fois à la grève pour réclamer la régularisation de leur situation financière. Face à l’USM Bel-Abbès (9e -13 pts), ils risquent de compliquer davantage leur situation, surtout qu’ils sont actuellement en position de relégable. L’autre rencontre du milieu du tableau, l’Olympique de Médéa (11e -12pts)- JS Kabylie (8e -14 pts), va certainement attirer un public record des deux camps. Les deux formations toujours sous la menace de «l’épée de Damocles» feront tout pour empocher les trois précieux points de la victoire. Enfin, l’US Biskra (14e -9 pts), jouera samedi face au NA Hussein Dey (9e -13 pts) en ayant connaissance des résultats de ses principaux concurrents. Le départ de l’entraîneur Omar Belatoui, vite remplacé par Laknaoui, est condamnée de gagner pour se dégager de la «zone dangereuse». Son adversaire du jour a amorcé son redressement aux dépens du MCA, grâce à un but assassin de Boulaouidat (90e ), qui a été un joli cadeau à son caoch Nabil Neghiz parti monnayer ses services en Arabie Saoudite et remplacé par son adjoint, l’ex-international, Bilal Dziri, enfant de la maison des Sang et Or.