Ligue 1 Mobilis – JS Kabylie A la veille du coup d’envoi de la nouvelle saison, les Canaris dans la tourmente

0
148

L’équipe de la JS Kabylie se concentre désormais sur l’entame de la nouvelle saison et la réception de la JS Saoura pour le compte de la 1e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis.

Cela fait une semaine depuis que les Canaris ont clôturé leur second et dernier stage estival à Gammarth en Tunisie et le staff technique opère les derniers réglages en vue du rendez-vous de ce samedi au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou face aux Sudistes de Béchar. Pour mieux préparer sa bande, le duo Rahmouni-Moussouni a programmé cet après-midi une réplique face à la formation de l’USM Draâ Ben Khedda qui vient d’accéder en division régionale 1.

Cette sortie synonyme de dernier match de préparation pour les Canaris avant le début du championnat servira de répétition pour les camarades de Redouani afin de bien huiler la machine tout en apportant quelques rectificatifs dans le jeu et corriger les approximations constatées lors des précédentes prestations. Il faut dire que le second stage des Canaris en Tunisie n’a pas été une réussite en raison du manque de commodités pour une préparation de haut niveau, selon le coach Mourad Rahmouni.

«Sincèrement, les responsables du club n’ont pas fait le bon choix en nous amenant dans ce site destiné spécialement aux loisirs. C’était vraiment difficile pour les joueurs de se concentrer totalement sur le travail avec tous les va-et-vient des touristes et vacanciers qui étaient dans l’hôtel où nous étions hébergés», a déclaré Rahmouni quelque peu dépité par ce que venait de vivre son équipe à Tunis avant d’enchaîner : «Même sur le plan diététique, il était aussi difficile de contrôler ce que mangeaient les joueurs du fait que c’était du self-service et surtout qu’il y avait beaucoup de monde au moments des repas. Mais malgré tous les aléas, nous avons fait le maximum pour appliquer le programme concocté et pousser le groupe à se donner à fond.» Le staff technique kabyle reconnaît toutefois que les perturbations connues lors du second stage à Gammarth ont obstrué quelque peu la bonne marche de la préparation des Canaris. Pour jauger et juger concrètement le niveau de préparation du groupe, il faudra voir ses prestations en matchs officiels. «Pour le premier match officiel de la saison, je compte sur la réaction du groupe et surtout sa solidarité pour bien négocier le rendez-vous de samedi face à la JS Saoura.

A l’image de toutes les équipes, il faut attendre la quatrième journée pour que l’équipe atteigne sa vitesse de croisière. Pour le moment, nous nous concentrons sur l’entame du championnat. Nous avons besoin d’entamer la saison par une victoire à offrir à nos supporteurs qui méritent tous les égards pour leur soutien indéfectible», a soutenu Rahmouni.

Par ailleurs, selon des sources proches du club le plus titré du pays, la trésorerie de la JSK accuse un manque criant de ressources financières d’où le stage à crédit effectué à Tikjda alors que les joueurs n’ont pas eu droit aux frais de mission lors du stage en Tunisie et attendent toujours leurs salaires. La situation semble critique pour le club à la veille du démarrage du nouvel exercice.

Les bailleurs de fonds doivent impérativement se manifester au risque de voir ce mythique club sombrer dès les premières journées du championnat et emprunter un chemin aux lendemains incertains, voire chaotiques.