Ligue 1 Mobilis – JS Kabylie : La raison finit par l’emporter, Hannachi retire sa plainte

0
30

L’ex-président de la JS Kabylie, Mohand Cherif Hannachi, a retiré, hier, sa plainte déposée contre le directoire installé après sa destitution de son poste, le 7 août dernier, a-t-on appris de source proche du dossier. Cette affaire qui devait être examinée le 3 septembre dernier par le tribunal de Tizi-Ouzou, a fait l’objet d’un report pour la journée d’hier, avant que l’ancien boss du club kabyle ne décide de se désister, sachant que son successeur, Hamid Sadmi, a été désigné «démocratiquement» lors de l’assemblée générale des actionnaires tenue jeudi au siège du club à Tizi Ouzou. A la JSK depuis 1969 et président depuis 1993, le désormais ancien dirigeant du club a été écarté de la gestion, alors qu’il se trouvait au Maroc, suite au retrait de confiance voté par le conseil d’administration (CA) en août dernier.

La décision de nomination de son successeur a été prise par le comité de surveillance de la JSK conduit par Malik Azlef qui gérait provisoirement les affaires du club du 7 août au 7 septembre 2017. Juste après avoir été déchu, Mohand Cherif Hannachi a saisi la justice contre les membres du CA ayant assisté à l’assemblée générale de destitution. Il avait déclaré alors que seule la justice tranchera dans cette affaire qui l’opposait à ceux qu’il avait qualifié de «put-schistes». Destitué par l’AG, Hannachi n’avait pas assisté à la réunion de jeudi dernier. «On lui a adressé une convocation et il n’est pas venu», a souligné Malik Azlef à l’issue de la réunion de jeudi. Au sujet de l’action en justice introduite par l’ex-président, ce dernier a martelé devant les journalistes : «Nous sommes prêts à l’affronter en justice. Nous agissons en toute légalité.» Après 24 ans de règne sans partage, Mohand Cherif Hannachi cède ainsi sa place à l’ancien international Hamid Sadmi, un enfant du club qui se veut être un «rassembleur de tous les gens qui portent ce club dans leur cœur». Entre-temps, la JS Kabylie a réussi un bon début de saison sous la houlette du duo Rahmouni-Moussouni. Les Canaris sont allés samedi battre le promu, l’USMB, chez elle, sur le score de 3 à 2. Une victoire qui a mis du baume au cœur des milliers de fans kabyles, avides de voir leur équipe jouer les premiers rôles comme par le passé. La JSK doit confirmer ce bon début de saison lors de la prochaine journée à domicile face à l’autre promu, le Paradou AC.