Ligue 1 Mobilis : JS Kabylie Tant que le bricolage il y a !

0
559

Alors que tout le monde croyait que la situation s’est améliorée au sein de la JSK, voilà que tout est remis en cause. En effet, le duo Rahmouni-Moussouni, qui vient de boucler le premier stage de l’équipe à Tikjda, a été remercié hier.

Une nouvelle qui a fait le tour de la Kabylie telle une traînée de poudre.  Pour rappel, Hannachi n’avait pas caché son intention, à l’issue du dernier match face au CRB de recruter un grand entraîneur avant de se raviser après la pression des supporters, ce qui l’a contraint à maintenir, contre son gré, le duo Rahmouni-Moussouni. Les supporters ne comptent pas rester les bras croisés et il y a lieu de s’attendre à des actions de leur part. La direction des Jaune et Vert, qui affirmait avoir tout ficelé avec l’ancien sélectionneur du Kenya, Adel Amrouche, pour succéder au duo Rahmouni-Mousouni, est finalement appelée à chercher un autre coach. En effet, Amrouche a tout simplement décliné l’offre des dirigeants de la JSK en solidarité avec les deux entraîneurs limogés. Joint hier au téléphone, pour avoir ses impressions sur l’information de leur limogeage, le désormais ex-entraîneur adjoint des Canaris, Fawzi Moussouni, qui était dans tous ses états, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger le président Hannachi. «Ce n’est pas normal que ce soit un dirigeant qui nous appelle pour nous signifier notre limogeage. C’est vraiment du n’importe quoi et on comprend pourquoi ce grand club n’arrive plus à relever la tête. C’est vraiment honteux. D’ailleurs, depuis l’annonce de notre limogeage, les supporters ne cessent de nous apporter leur soutien. On a travaillé sans faire le moindre calcul et le soutien des fans est une fierté pour nous. Je peux vous dire que toute la Kabylie est avec nous. Une chose est sûre, nous sommes liés par un contrat et il n’est pas question de le résilier. Nous sommes venus dans le seul souci de redonner vie à ce grand club, qui se trouvait dans une situation désastreuse. La saison passée, nous avons sauvé l’équipe de la relégation et cette saison, on comptait réaliser un bon parcours. La JSK a besoin de retrouver son statut, mais malheureusement Hannachi voit les choses autrement. C’est un ingrat et un fou. Il ne sait plus ce qu’il fait. La décision de mettre fin à nos fonctions est plus que surprenante. On a bien travaillé durant le stage effectué à Tikjda et notre récompense est de nous limoger 48 heures après la fin de ce stage. C’est une décision irréfléchie et anormale. Hannachi est entouré de personnes qui n’ont rien à voir avec le football et c’est la JSK qui paye les frais au final. On nous reproche des choses dont on n’est pas responsables. Ce n’est pas de notre faute si les joueurs réclament 8 mois de salaire. Ils n’ont pas été payés, mais comme on leur avait parlé, ils avaient donné le meilleur d’eux-mêmes pour réussir le premier stage d’intersaison. Au lieu de rester sur cette dynamique et de poursuivre la préparation, Hannachi a remis tout en cause. Il doit savoir que les supporters nous font confiance car nous ressentons la même chose qu’eux. Personne ne peut s’opposer à la volonté des supporters et nous serons là à la reprise des entraînements», nous a déclaré Moussouni avant d’ajouter : «Nous n’allons pas nous taire sur cette affaire. J’ai de graves révélations à faire dans les prochains jours.»