Ligue 1 Mobilis : Le mercato sera ouvert jusqu’au 31 août la saison prochaine

0
828

Alors que son nom est plus lié ces derniers jours au très chaud conflit qui l’oppose au président de la FAF Kheireddine Zetchi, Mahfoud Kerbadj le patron de la LFP ne perd pas le nord et continue à assumer pleinement ses fonctions en tant que responsable des championnats professionnels.

Les dispositions réglementaires validées par le BF lors de l’un de ses dernière réunions a permis aux acteurs du football dans ses deux premières divisions de constater que les dates du mercato sont restées inchangées. Dans le chapitre 5 celui de l’enregistrement des licences, on a droit noir sur blanc aux périodes de cette saison, l’estivale étant prévue du 1er juin au 31 juillet, alors que la 2e sera ouverte le 16 décembre et sera fermée le 15 janvier 2018, il a été entre autres décidé que les clubs ne dépassent pas les 27 licences en hiver avec au max trois nouvelles recrues, dont deux prêts éventuellement. Depuis lundi soir donc, il n’y aura aucun mouvement dans les Ligues 1 et 2, deux mois paraissent trop longs, mais pour plusieurs joueurs ces 60 jours n’auront pas suffi pour se caser, ils se retrouveront sans club du moins pas ici en Algérie, et peut-être même ailleurs.

Des bruits de couloir qui s’avéreront être de simples rumeurs avaient laissé entendre que la LFP envisagerait de prolonger la période de six jours, une rumeur vite démentie par Kerbadj qui a trouvé le temps de parler enfin de foot et d’organisation au milieu du brouhaha imposé par son conflit avec la FAF : «La LFP a fixé la période des transferts du 1er juin au 31 juillet. Il ne peut y avoir prorogation de cette date pour la simple raison que les règlements de la FIFA ne le permettent pas. Je le dis pour ce dernier jour des transferts que toute signature qui interviendra après minuit sera automatiquement rejetée. On ne tolérera aucun retard dans le dépôt des dossiers», a déclaré Kerbadj a nos confrères du Temps d’Algérie, mieux encore, le patron de la LFP affirme qu’il va saisir d’ici l’hiver prochain la FIFA afin de changer les dates de l’ouverture des marchés, les nouvelles seront établies en fonction des dates des plus gros championnats européens.