Ligue 1 Mobilis : Paradou AC Chalo s’est félicité du  stage effectué en Slovénie 

0
458

 

Les joueurs du PAC ont été parmi les premiers à reprendre les entraînements. Après l’entame à Alger, la délégation a passé 15 jours en Slovénie avec cinq joutes amicales face à des adversaires de calibres et de styles différents.

Dès la fin de cette virée en Europe, le coach Francisco Chalo s’est félicité de ce stage où ses poulains ont été soumis à une préparation physique soutenue comme il sied après l’arrêt des compétitions au mois de mai dernier. Il est utile de rappeler, qu’au cours de la saison écoulée, les Pacistes ont failli créer une énorme surprise en championnat, en tenant la dragée haute au champion, l’USMA, et à la JSK, les deux grands postulants aux moyens plus conséquents que ceux du Paradou. C’est d’ailleurs ce trio qui a fini sur le podium, loin devant les supposés favoris à gros budget tels l’ESS, le CSC et le MCA. Il y a que les coéquipiers du meilleur buteur Naïdji ont accusé le coup dans la dernière ligne droite, et c’est à l’entraîneur Chalo, toujours en place, à cerner ce qui n’a pas fonctionné. A divers titres, le PAC est cité comme un exemple à suivre. En effet, avec le projet JMG et son académie, le Paradou a défrayé la chronique, en formant ses propres joueurs dont plusieurs sont actuellement professionnels et internationaux à part entière. C’est un modèle de stabilité, avec une équipe qui pratique un excellent football qui finira par payer plus tôt qu’on ne croit, et le podium de la saison 2018 – 2019 n’est que le début de la récolte. A deux éléments près, l’effectif sera le même cette saison, après le départ de Zakaria Naïdji (Portugal). Une défection qui risque de peser sur le volet de l’efficacité, car Naïdji a conquis le titre de meilleur buteur avec 20 réalisations, loin devant la meute de ses poursuivants. Alors que les autres clubs se sont engagés dans un recrutement onéreux qui ne constitue pas une garantie de succès, les responsables du PAC ont fait preuve de sagesse, faisant confiance à leur vivier. Ceci prouve clairement que ces derniers tablent avant tout sur la stabilité pour concrétiser leur grand projet, celui de faire du PAC un modèle à suivre. Déjà, sur le plan tactique, c’est un atout en faveur du club de Hydra, à l’inverse des autres formations contraintes de mettre en place les automatismes, ce qui demande du temps. En Slovénie, les poulains de Francisco Chalo ont bossé dur et sont rentrés dimanche à Alger où ils entameront la troisième et dernière phase de la préparation avec un autre match amical face au MCO, remporté par les coéquipiers du portier Moussaoui (2-1). A l’instar des autres clubs algériens engagés en coupes africaines, le Paradou affrontera pour sa part le club guinéen CI Kamsar pour le compte du premier tour de la coupe de la CAF. Certes, cette formation possède une expérience non négligeable, mais les jeunes Pacistes avec leur fond de jeu et leur absence de complexes ont toutes les raisons de croire à une qualification au prochain tour. « Nous sommes prêts pour la nouvelle saison », a déclaré Benayad, l’attaquant qui aura la lourde mission de faire oublier le buteur Naïdji qui doit, en principe, poursuivre sa carrière avec Vitoria Guimaraes. Les coéquipiers du capitaine Bouchina ont repris les entraînements au stade Ahmed Falek de Hydra. Un ultime test leur sera proposé ce samedi face à une équipe de Ligue 2 selon le programme établi. Les observateurs et les supporters (de plus en plus nombreux, il faut le souligner) attendent avec impatience ces deux joutes pour voir si le PAC a conservé son style et sa fougue. En tout cas, ses prochains adversaires savent qu’ils n’auront pas la tâche facile contre cette formation joueuse et offensive. C’est au terme de ces deux rencontres que le coach portugais Francisco Chalo aura une idée exacte sur son onze type appelé à défendre les couleurs algériennes le 9 août prochain en coupe de la CAF. Les coéquipiers du gardien Moussaoui devraient en principe revoir leurs ambitions à la hausse en Ligue 1 malgré un calendrier à risques dans sa première partie. En effet, après une première sortie à Biskra, les Pacistes affronteront, tour à tour, le MCA (à Alger), la JSK (à Tizi-Ouzou) et la JSS (à Béchar). Par la suite, ce sera la réception de l’ASO Chlef, avant deux chauds derbies, contre l’USMA et le CRB ! Pour notre part, nous préférons attendre les résultats de ces matches, lesquels serviront à évaluer au plus juste le véritable niveau du Paradou.