Ligue 1 Mobilis: Suspense jusqu’au bout !

0
168

 

Le verdict du championnat de la Ligue 1 Mobilis est reporté à dimanche prochain, date de la dernière journée que ce soit pour le titre ou bien pour la relégation. Un fait assez rare pour être souligné. Cependant la 29e journée disputée ce mardi en soirée, a apporté son lot de surprises et a permis une décantation, même si rien n’est encore joué concrètement.

Le plus important à retenir est sans doute  ce sentiment d’impuissance affiché par les Usmistes incapables de tuer le championnat malgré une avance conséquente à la fin de la phase aller. Ils ont fini par griller tous leurs jokers pour se retrouver dans une situation très délicate qui risque de leur faire perdre un titre qui leur était promis depuis longtemps. Le désarroi des fans usmistes à la fin du match contre le MCO soldé par un match nul, se lisait sur tous les visages. Certes, l’USMA est toujours leader du championnat avec un point d’avance sur la JSK, mais en se rendant à Constantine pour y affronter le CSC lors de la dernière journée sa mission parait très compliquée, au moment où son poursuivant accueillera une équipe de Bordj Bou Arréridj qui vient d’assurer son maintien suite à sa victoire précieuse contre Médéa. Ne chercher pas le favori pour le titre, c’est désormais la JSK, même si en football, il ne faut jurer de rien à l’avance. Que s’est-il arrivé pour que l’USMA se retrouve dans une telle mouise alors qu’elle dominait outrageusement le championnat dans sa première partie ? A-t-on cru à l’avance que le championnat était plié ? Probablement, ce qui explique quelque peu la dilettante avec laquelle a été gérée la phase retour par l’administration usmiste. Des joueurs comme Yaya, Sayoud ou encore Mahious ont été libérés durant le mercato hivernal. Des problèmes relationnels avec des cadres de l’équipe comme Zemmamouche et Chafaï ont été mal négociés. Un coach qui part dans la précipitation… En somme, on a sabordé le club d l’intérieur croyant à tort que le départ de tout ce beau monde n’influerait aucunement sur les résultats de l’équipe. Les problèmes judiciaires et l’emprisonnement du propriétaire du club, Ali Haddad, ont plongé définitivement l’USMA dans la tourmente. L’état d’esprit n’était plus le même dans un groupe gagné par le doute et qui ne savait plus à quel saint se vouer. Toutefois, il a encore une dernière chance de s’insurger contre le sort en allant chercher la victoire de l’Antique Cirta et refaire le coup de 1997. Mais cette fois ce sera dans des conditions plus difficiles, même si le CSC n’a plus rien à perdre ni à gagner.

En ce qui concerne la relégation, les résultats de ce mardi ont pratiquement condamné l’O Médéa et le DRB Tadjenanet. Sincèrement, on voit mal comme ces deux formations vont s’en sortir, même en cas de victoire lors de la dernière journée. Mais pour le troisième relégué, il y a encore du suspense. On risque toutefois de se retrouver avec pas moins de six équipes avec 36 points en supposant que le MOB gagne à Sétif, le MCO l’emporte contre le NAHD et le CRB se neutralise avec l’USMBA. Un résultat  qui arrangerait au demeurant les Belouizdadis et les gars de Bel Abbès. Dans cette hypothèse, c’est le MOB qui descendrait en raison de son goal-average défavorable par rapport autres équipes menacées. C’est le scénario le plus plausible en cette fin de saison, même si l’on n’écarte pas d’autres surprises…

Ali Nezlioui

Le programme de la 30e et dernière journée : dimanche 26 mai

Médéa : OM-JSS 16h

Constantine : CSC-USMA 22h30

Zabana : MCO-NAHD 22h30

Tizi-Ouzou : JSK-CABBA 22h30

Sétif : ESS-MOB 22h30

20 Août 1955 : CRB-USMBA 22h30

5-Juillet : MCA-ASAM 22h30

Bologhine : PAC-DRBT 22h30