Ligue 1 Mobilis : USM Bel Abbès: Abdelghani El  Hennani : « Ma démission est irrévocable »  

0
265

 

Le président de l’USM Bel Abbès, Abdelghani El  Hennani, a indiqué, samedi, que sa démission de son poste de président du  Conseil d’administration (PCA) de la société sportive par actions (SSPA) du  club est « irrévocable ».

« J’informe l’opinion sportive et les autorités locales, ainsi que les  instances footballistiques, que j’ai déposé ma démission et que je ne  compte plus exercer mes fonctions de PCA », a-t-il indiqué dans un communiqué dont l’APS détient une copie. Il s’en est, en outre, lavé les mains de « ce qui pourrait arriver dans la  vie club dans les prochains jours », ajoutant que « les personnes agissant dans le giron de l’USMBA actuellement sont seules responsables de leurs actes et comportements ». Par ailleurs, El Hennani s’est dit « favorable » à l’ouverture du capital  

social du club pensionnaire de Ligue 1 professionnelle de football,  souhaitant que ce dernier soit repris par une entreprise publique. « J’adhère complètement à la demande populaire qui consiste à ce que le  club soit affilié à une entreprise publique », a-t-il encore souligné. Il a aussi appelé ses pairs, membres du Conseil d’administration de la  société sportive par actions (SSPA) du club, à « adhérer à (sa) démarche ». L’USMBA traverse une conjoncture difficile marquée notamment par une crise  financière inédite ayant failli envoyer l’équipe en Ligue 2 lors de l’exercice précédent. Les gars de la ‘‘Mekerra’’ ont patienté d’ailleurs jusqu’à la dernière journée du championnat pour assurer leur maintien parmi  l’élite. Depuis la fin du championnat, le statu quo règne à l’USMBA où l’avenir se présente sous de mauvais auspices en raison des dettes énormes que doit la direction à ses joueurs qui menacent de saisir la Chambre de résolution des  litiges (CRL), au moment où les actionnaires brillent toujours par leur absence. Dans la foulée, les supporters ne cessent d’interpeller les autorités locales pour y intervenir, réclamant notamment l’arrivée d’une entreprise publique pour reprendre la SSPA de l’USMBA.

Bessa N