Ligue 1: Regroupement en tête

0
190

Resserrement en haut du classement, le championnat de la Ligue 1 est relancé de plus belle à l’issue de la 19e journée.

La victoire du MCA, ce lundi, face à son éternel rival, l’USMA, le propulse à la 2e place, en attendant de disputer son match en retard contre le PAC qui lui permettrait, en cas de victoire de rejoindre le CRB à la première place. La menace mouloudéenne pour le Chabab se précise, mais pas que. D’autres formations qu’on n’attendait pas à ce niveau, pointent le bout du nez et s’affichent comme des véritables prétendants. La JSK, entre autres, revient en effet à seulement quatre longueurs des Belouizdadis. De quoi nourrir de nouvelles ambitions, malgré un parcours en dents de scie et un effectif tout juste moyen.Ça dénote en tout cas la faiblesse du niveau général du championnat où l’on constate un nivellement par le bas. Aucune équipe n’arrive à se démarquer ou à imposer son rythme. Il y a lieu de noter cependant le réveil tonitruant de l’ESS, après un début de saison complètement raté. Les Sétifiens impressionnent ces dernières semaines. Ils sont à leur 10e match sans défaite, toutes compétitions confondues Leur dernier revers remonte au 30 novembre de l’année écoulée. C’était à Constantine contre le CSC (1 3), pour le compte du championnat. Une belle série qui les replace dans la course au titre, puisqu’ils sont revenus à six points de la tête du classement. S’ils maintiennent leur cadence, il faudra compter avec eux. L’Entente est même le rival le plus dangereux pour le CRB, estiment les observateurs. Un CRB, il faut le dire, moins conquérant qu’en début de saison. De toutes les formations composant le peloton de tête, seule l’ESS est encore en lice sur les deux tableaux (Coupe et championnat). Le doublé ? À Sétif, on en rêve secrètement, même si le chemin est encore long et le parcours semé d’embûches. Il faut avouer néanmoins que c’était impensable il y a quelque temps.

On n’imaginait pas les gars des Hauts- Plateaux revenir aussi vite et surtout aussi fort, après tous les problèmes qu’ils ont endurés durant l’intersaison, notamment suite à l’incarcération de leur ex-président, Hacène Hamar. Contrairement à l’ESS, l’autre cador de la Ligue 1, l’USMA, prend le chemin inverse. Après avoir longtemps résisté en tenant la dragée haute à leurs adversaires, les Usmistes connaissent actuellement une chute vertigineuse au classement. Ils sont à leur 8e rencontre sans succès. Ils payent quelque part leur grande débauche d’énergie. Zemmamouche et ses camarades sont sur la brèche depuis l’été dernier. Ils n’ont quasiment pas eu de repos. Soumis à un calendrier démentiel, leur effondrement était prévisible. Surtout que l’USMA ne dispose pas d’un effectif riche et rodé, comme les années précédentes. Les Rouge et Noir sont désormais hors course pour le titre, même s’ils récupèrent leurs trois points que la Ligue leur a défalqués suite à leur forfait contre le MCA, au match aller. Ils devront toutefois assurer rapidement leur maintien pour terminer ensuite le championnat en roue libre. A l’USMA, on réfléchit déjà à la saison prochaine. Une ère nouvelle va commencer avec un nouveau propriétaire qui semble avoir de grandes ambitions pour le club. Pour cette fois, la lutte pour le titre se fera sans eux. Mais celle-ci s’annonce âpre et très disputée, où le suspense régnera jusqu’au bout.

Ali Nezlioui