Ligue 1: Sous le signe de la grogne

0
160

En attendant le fameux derby USMA-MCA décalé au lundi 24 février, le championnat de la Ligue 1 entame ce samedi sa 19e journée sous le signe de la grogne.

En effet, la colère monte chez les pensionnaires de la Ligue 1 et surtout de la Ligue 2 étouffés par une crise financière aiguë. Ils ne comprennent pas pourquoi des équipes sont totalement prises en charge par l’Etat et d’autres non. Ils vivent cela comme une grande injustice. Leurs protestations sont donc légitimes. D’ailleurs, 14 des 16 clubs de la Ligue 2, réunis ce mercredi, ont décidé de boycotter la journée de ce samedi. Toutefois, la Ligue l’a maintenue menaçant au passage les éventuels «grévistes» de sanctions conformément à la réglementation en vigueur. Dans un communiqué rendu public jeudi, la LNF a fait savoir que la 20e journée de la Ligue 2 est «maintenue» à sa date initiale. «Cette décision a été prise après que les principales revendications de ces clubs aient été prises en considération par les pouvoirs publics en association avec la Fédération algérienne de football (FAF) et la LFP», ajoute le communiqué. Pas sûr que ce soit persuasif. En tout cas, il y a un vrai malaise au niveau du football local. Ce qui explique en grande partie le marasme ambiant et le manque d’attraits du championnat. Pour revenir à la compétition, ce round propose quelques rencontres intéressantes, notamment le déplacement du leader, le CRB à Biskra. Les deux équipes se sont affrontées, il y a une dizaine de jours pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie. La victoire est revenue aux Biskris sur la plus petite des marges. Quel sera le sort du remake ?

Les Belouizdadis voudront prendre leur revanche, cet après-midi, pour maintenir à distance leurs poursuivants. Mais la tâche de l’excellent Bousseliou et de ses camarades ne sera pas de tout repos sur une pelouse en bien mauvais état. Dans ce genre de matches, plusieurs paramètres peuvent entrer en jeu. Ce qui fait qu’il est difficile d’émettre un quelconque pronostic. Une chose est sûre, le Chabab est sur le gril. Il ne peut pas se permettre une contre performance, sous peine de voir ses concurrents fondre sur lui. A Commencer par l’ESS dont la mission s’annonce moins ardue face à Magra à Ras El Oued. D’autant que les Sétifiens ont le vent en poupe actuellement. Ils espèrent réduire l’écart qui les sépare du leader epour lui mettre la pression. C’est le cas également de la JSK qui accueille l’ASO Chlef. Certes, les Canaris ne sont pas intraitables chez eux, cette saison, mais la venue des Chélifiens est une bonne occasion pour eux de renouer avec le succès et conforter leur 3e place. Le MCO, pour sa part, part favori devant son public face à l’ASAM. C’est une belle opportunité pour se relancer dans la course à une place sur le podium. Autre empoignade intéressante à suivre, mais cette fois dans la lutte pour le maintien. C’est celle qui mettra aux prises le Paradou avec la JS Saoura. Un seul point sépare les deux équipes. Les Académiciens soumis à un calendrier démentiel depuis quelques semaines, pourraient manquer de jus face aux Bécharis qui, cependant, n’ont pas réussi leurs sorties à Bologhine cette saison, (défaites contre l’USMA et le MCA). Auront-ils les moyens de rectifier le tir ? Rien n’est moins sûr.Toujours au bas du classement, la NAHD jouera gros au 20-Août face à l’USMBA. Une victoire est impérative pour les Sang et Or afin de continuer à croire en leurs chances de maintien. Le CABBA est pratiquement dans le même cas de figure avant de recevoir, ce soir, le CSC. C’est dire l’importance de ces joutes.

Ali Nezlioui