Ligue 1: USMA-MCA pour vous servir !

0
195

Jour de derby ce lundi. Un derby tant attendu et un peu particulier dans la mesure où c’est le premier de la saison, puisque le match aller n’a pas pu se tenir pour les raisons que tout le monde connait.

A vrai dire, nous nous trouvons dans une situation un peu incongrue. Il se peut en effet que la manche retour, prévue cet après-midi (17h45), se dispute avant celle de l’aller. A condition toutefois que les Usmistes obtiennent gain de cause au niveau du TAS international, où ils ont déposé un recours. Dans ce cas, la Ligue sera contrainte de reprogrammer cette rencontre qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive.

En attendant le verdict du tribunal de Lausanne, les deux camps se concentrent sur ce rendez-vous important qui devrait drainer la grande foule. Programmé le 22 février, le derby a été finalement décalé de 48h sur injonction des services de sécurité occupés par la marche du Hirak. La Ligue a pourtant voulu le maintenir à sa date initiale, malgré l’appel au boycott des supporters mouloudéens et usmistes. Mais quand l’ordre est venu d’en-haut, elle s’est exécutée, comme c’est toujours le cas dans pareille situation. Cela nous éloigne un petit peu de l’essentiel, à savoir les retrouvailles entre les frères ennemis sur le terrain du stade du 5-Juillet dont la réouverture est tombée à pic, après plusieurs mois de fermeture pour cause de travaux de réfection. Usmistes et mouloudéens vont enfin s’expliquer sur une pelouse en bon état. Le match a commencé depuis quelques jours déjà chez les supporters.  Ces derniers se surpassent, comme de coutume allions-nous dire, sur les réseaux sociaux en inventant des quolibets et autres galéjades pour chambrer le camp adverse. C’est de bonne guerre. Que vaut le derby sans son public ? Pas grand-chose en réalité surtout que ces dernières années, le spectacle est souvent assuré dans les tribunes rarement sur le rectangle vert. Qu’en sera-t-il cette fois-ci ?  Il ne faut pas s’attendre à des grands débats entre deux équipes pas au mieux de leur forme, notamment l’USMA dont le dernier succès en championnat remonte au 16 janvier dernier. C’était contre la JSK à Bologhine. Elle reste sur sept matches sans victoire toutes compétitions confondues. C’est assez rare pour être souligné.

Le Mouloudia est un peu mieux loti, même si ses problèmes internes et son instabilité au niveau du staff technique peut lui porter préjudice. Néanmoins cette rencontre ne manque pas d’intérêt pour les Vert et Rouge, surtout à la lumière des résultats de la 19e journée du championnat de la Ligue 1. Le leader, le CRB, ayant laissé des plumes à Biskra, le MCA possède une occasion inouïe de s’en rapprocher. Il pourrait recoller à la tête du classement au cas il remporte ses deux matches en retard contre l’USMA et la PAC. C’est dire l’importance de la joute de cet après-midi pour les Mouloudéens. L’USMA, pour sa part, espère toujours terminer la saison sur le podium pour assurer sa présence sur la scène internationale, l’année prochaine. C’est du moins l’ambition de son nouveau prioritaire, le groupe Serport. Et puis gagner le derby est avant tout une question d’honneur. On n’a pas besoin d’être motivé pour le remporter. Cela est valable pour les deux équipes. Les joueurs savent qu’en cas de succès, ils auront la paix pendant une longue période. En revanche, en cas de défaite, c’est la crise assurée. Personne ne voudra décevoir ses fans, sous peine de connaître un sale quart d’heure. C’est le lot réservé au perdant, d’où la grande pression qui entoure ce derby avant et pendant la rencontre. Cette rivalité ne risque pas de s’estomper peu importe la situation et la conjoncture.

Ali Nezlioui