Ligue des champions:  Le CSC sans complexe face au TP Mazembe

0
538

 Revenu de Tunisie avec les trois points en poche, il y a une semaine, le CSC ne pouvait pas rêver d’une meilleure entrée en matière dans la fastidieuse Ligue des champions.

Pour une première historique en phase des poules, les Sanafir sont allés damer le pion au Club Africain (1 – 0). Ce samedi (20h), ils auront l’occasion de confirmer à domicile leur exceptionnelle série en remportant une dixième victoire de rang toutes compétitions confondues. Mais il faut avouer qu’ils n’auront pas la tâche facile face à un adversaire redoutable. Sans doute, l’une des meilleures équipes du Continent de ces dernières années. Il s’agir du TP Mazembe qui n’a pas besoin d’être présenté. Cela dit, les Constantinois surfent sur la vague des succès ces dernières semaines. Rien ne semble les effrayer. Ils comptent bien poursuivre sur cette magnifique série. .  « On a les armes pour pouvoir inquiéter cette équipe du TPM. J’espère seulement que nos joueurs récupèrent des efforts fournis face au Club Africain et au CABBA », a déclaré le coach du CSC, Denis Lavagne à la veille de ce rendez-vous important dans la course pour la première place du Groupe. Sachant que les deux équipes ont remporté leur premier match. Les Vert et Noir peuvent néanmoins craindre la fatigue, eux qui viennent d’enchaîner un énième match en championnat. Le coach n’a pas vraiment un effectif riche pour pouvoir faire tournée. Il est dans l’obligation de reconduire la même ossature avec des légères modifications.Pour cette rencontre, Lavagne, pourra néanmoins compter sur l’ensemble de ses titulaires à l’exception peut-être du défenseur central Chahrour incertain. Côté Congolais, le TP Mazembe fera sans son meneur de jeu Rainford Kalaba, le buteur Ben Malango et le gardien ivoirien Sylvain Gbohouo, expulsé lors du match contre Al-Ismaïly d’Egypte. Des défections de taille qui devront à priori profiter au CSC. Une victoire, ce soir, le placerait dans une position confortable dans l’optique de la qualification aux huitièmes de finales. Belkheir et ses camarades ont placé la barre très haut. Ils sont animés d’une grande volonté pour réaliser l’exploit. Ayant le vent en poupe, ils ne vont pas s’arrêter en si bon chemin. Au moment où leur adversaire du jour se contenterait bien d’un match nul. « Le gros enjeu de ce match est de prendre la totalité des points, mais à défaut d’une victoire un nul suffirait », dira le capitaine du TPM, Djos Issama.Visiblement, l’objectif du Mazembe est de bloquer le CSC pour l’empêcher de développer son jeu. Ils adopteront vraisemblablement  une tactique prudente. Aux Constantinois de trouver la parade pour l’emporter.

Ali Nezlioui