Ligue des champions: Le Final 8 séduit l’UEFA…

0
260

L’UEFA va-t-elle adopter définitivement le Final 8 pour ses deux compétitions interclubs majeures (Ligue des champions et la Ligue Europa) ? Le format, utilisé exceptionnellement cette saison à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, semble avoir séduit beaucoup de monde sur le Vieux Continent.

L’idée de la reconduire dans les années à venir est de plus en plus évoquée. C’est en tout cas ce qu’à confié le vice-secrétaire général de l’UEFA Giorgio Marchetti : «Les matchs à élimination directe favorisent l’incertitude et les émotions. Nous avons eu de bons retours de la part des clubs, des partenaires, mais aussi de certains fans. Les circonstances font de ce format un plus», a-t-il expliqué dans des propos rapportés par le quotidien britannique le Daily Mirror. Un  projet qui pourrait être adopté à partir de 2024. «Nous savons qu’il y a beaucoup d’éléments qui entrent en compte, comme le calendrier, les contraintes organisationnelles, le déplacement des fans et les implications économiques. Mais il est certain que nous étudierons ce format et ses variations dans nos prochaines discussions», a-t-il ajouté. Pour rappel cette saison, la Ligue des champions et la Ligue Europa se sont déroulées dans un format d’élimination directe à partir des quarts de finale. La compétition s’est déroulée dans un seul pays, le Portugal pour la Ligue des champions et l’Allemagne a abrité la Ligue Europa. Des compétitions qui ont consacré le Bayern Munich et le FC Séville vainqueurs respectivement du PSG et de l’Inter Milan en finale. Il est vrai que le projet est à ses balbutiements, mais il peut inspirer d’autres confédérations comme la CAF qui pourrait l’adopter à son tour. C’est une idée à creuser pour tout le monde, surtout si elle obtient les faveurs des clubs. Ce serait en tout cas une évolution significative pour les compétitions européennes inter-clubs qui ont déjà connu par la passé des changements notables. La C1, lors de sa création en 1955, était d’abord une compétition réservée exclusivement aux équipes championnes de leur pays. Mais en 1992, l’UEFA a décidé de donner plus de visibilité à sa compétition majeure en ouvrant la compétition aux deuxièmes, troisièmes, voire même les quatrièmes des championnats les plus cotés. Depuis, l’on retrouve pratiquement chaque année, les meilleures formations européennes dans cette épreuve majeure que l’on nomme désormais la Ligue des champions.  Elle est dominée par les clubs anglais et espagnols, mais aussi les Allemands et un degré moindre les Italiens. Il est rare que le trophée échappe à ces nations. C’est devenu presque un «championnat» fermé, au point où les petites nations se contentent d’un rôle secondaire. Si le Final 8 est adopté définitivement, cela va-t-il changer quelque peu la donne ? C’est peu probable, même si à la faveur d’un tirage favorable des «petites» équipes pourraient exceptionnellement se frayer un chemin jusqu’en finale. Sur un match tout devient possible.

Ali Nezlioui