Ligue1: Le calendrier sera-t-il respecté ?

0
248

En marge de la tenue de son Assemblée générale ordinaire, la Ligue nationale de football a rendu public, ce jeudi, le calendrier du championnat de la Ligue 1, confirmant au passage le système de compétition adopté au préalable.

Il y a eu au cours de l’Assemblée générale des suggestions émanant de certains présidents de clubs pour essayer de le changer, sachant qu’il sera très difficile de le respecter au vu de la situation sanitaire précaire et incertaine que traverse le pays, mais le président de la LNF, Abdelkrim Medouar n’a rien voulu savoir. «C’est une décision prise par vous-même au cours d’une réunion à laquelle a participé le président de la FAF en personne», leur a-t-il rappelé. Il est vrai que ce sont les clubs qui ont adopté le championnat à 20 clubs, alors qu’il y avait la possibilité de le partager exceptionnellement en deux poules pour alléger le calendrier et le terminer plus aisément. A présent tout le monde doit assumer ce choix et ne pas venir se plaindre plus tard du programme marathon auquel ils seront astreints forcément. D’ailleurs, Abdelkrim Medouar a avoué qu’on aura besoin de 8 mois au minimum pour terminer la compétition. Cela si tout se passe normalement. Ce qui n’est pas du tout évident. On ne sait pas en effet ce que nous réserve l’avenir, surtout par rapport à l’évolution de la pandémie du nouveau coronavirus. Sachant que le championnat ne commencera pas avant la fin du mois de novembre prochain, il ne peut pas se terminer du coup avant le mois de juillet 2021. Il faudra croiser les doigts pour qu’il n’y ait pas des interruptions au cours de la saison, sinon ça ne finira jamais. D’ailleurs, beaucoup d’observateurs craignent ce scénario, surtout si l’on ajoute la Coupe d’Algérie et les compétitions internationales inter clubs. Il faut savoir aussi qu’avec la recrudescence des nouveaux cas du coronavirus dans le pays, il n’est pas à écarter que le début du championnat soit repoussé. Une éventualité de plus en plus évoquée et qui prend de l’ampleur au fil des jours. On sent qu’il n’y a pas de prise de décision ferme et définitive à ce sujet, car cela ne dépend pas des instances footballistiques. Ces dernières sont tributaires des recommandations des autorités sanitaires et par ricochet de celles des pouvoirs publics. En attendant, les clubs poursuivent leur interminable préparation avec pour le moment moins de cas de coronavirus enregistrés qu’on pouvait le craindre. On ne sait pas cependant si tous les clubs appliquent à la lettre le protocole sanitaire. Seules quelques équipes communiquent à ce sujet et rendent compte des tests effectués périodiquement. Il est vrai aussi que tous les pensionnaires de l’élite ne sont pas logés à la même enseigne, par rapport aux moyens dont ils disposent. Chacun se débrouille comme il peu, tout en croisant les doigts. Il faut espérer que la situation demeure sous plus ou moins contrôle pour pouvoir démarrer le championnat dans les temps impartis. Autrement, la saison risque d’être sérieusement compromise.

Ali Nezlioui