Lutte antiterroriste: 6 terroristes éliminés et 3 autres arrêtés en janvier

0
289

Les unités de l’Armée nationale populaire (ANP) ont éliminé, en janvier 2020, six  terroristes et arrêté trois    autres, selon le bilan opérationnel de l’armée publié mardi par le ministère de la Défense nationale (MDN).

Un terroriste s’est rendu et 28 éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés, indique-t-on de même source. Durant la même période, les unités de l’ANP ont découvert et détruit 43 casemates pour terroristes, 59 bombes de confection artisanale, 13 lance-roquettes ainsi que deux mines antipersonnel», selon le bilan opérationnel. Des armes et des munitions ont été récupérées dans le cadre de la lutte antiterroriste. Il s’agit de «7 kalachnikovs, 22 fusils à lunette, 20 fusils de chasse, un fusil à pompe, 3 bombes artisanales» ainsi que «18 200 balles de différents calibres, 9700 capsules, 28,73 kg de produits chimiques servant à la fabrication des explosifs, 29 morceaux de dynamite, 35 détonateurs et 27 m de mèche de détonation». Les opérations menées dans le cadre de la protection des frontières et de la lutte contre le crime ont permis l’arrestation de 391 individus et la saisie de 136 marteaux piqueurs, 260 groupes électrogènes, 27 détecteurs de métaux, 81 véhicules, 18.75 quintaux de tabac, 3730 unités de tabac, 253 990 paquets de cigarettes et 171 329 litres de carburant». Le communiqué fait état aussi de la saisie de «1356 boites de médicaments, 16 611 unités de différentes boissons, 9.94 tonnes de produits alimentaires, 50 kg de l’aluminium et 25 kg de cyanure ainsi que deux pompes à eau», en sus de «30 broyeurs de pierres, 5 appareils de forage, 295 sacs de mélange de pierres et d’or brut et 700.000 DA». Il a été également procédé «au démantèlement d’un réseau criminel activant dans le trafic illicite des pièces archéologiques, composé de 5 individus et d’un autre réseau de 6 individus, spécialisé dans le cambriolage à main armée», outre la saisie «d’un épée historique et de 293 pièces de monnaie datant de l’époque romaine et de celle de la présence espagnole en Algérie». Dans la même période, le bilan a fait état de l’arrestation de «56 trafiquants de stupéfiants et de la saisie de 48.89 quintaux de kif traité, de 1135 kg de cocaïne et de 102.959 comprimés psychotropes». Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, «360 immigrants clandestins ont été interceptés et 814 tentatives ont été mises à l’échec, en sus du sauvetage d’une personne de la noyade».