Lutte contre le terrorisme, le crime organisé et la contrebande –  Des succès retentissants pour l’ANP

0
400

L’armée algérienne a enregistré en 2018 des résultats exceptionnels dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, réitérant ainsi sa détermination inébranlable à obtenir davantage de succès retentissants dans tous les domaines.

« Dans le cadre de son ferme engagement dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé sous toutes ses formes, l’ANP a enregistré, durant l’année 2018, des résultats exceptionnels en déployant, à cet effet, des moyens humains et matériels conséquents dans le but d’éradiquer ce phénomène étranger aux valeurs de notre société et de notre religion sacrée », rapporte la revue El Djeich dans son éditorial intitulé « une année riche en succès ». Selon la même source, l’ANP, digne héritière de l’ALN, « a pleinement assumé ses responsabilités en veillant à la défense de la patrie et à la préservation de sa souveraineté nationale ». Elle a soutenu, à ce titre, que l’ANP « continue d’avancer avec une détermination inébranlable afin d’obtenir davantage de succès dans tous les domaines et à tous les niveaux », citant notamment « la préservation de la sécurité du pays » et le « renforcement de sa défense nationale ». C’est « une voie dont elle ne s’écartera jamais », a-t-elle assuré. La revue El-Djeich a relevé, en outre, « le développement et l’amélioration sensible du niveau des différentes formations de combat » constaté par le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah lors de la supervision de l’exécution d’exercices tactiques avec munitions réelles, dont l’exercice de débarquement naval  » Toufane 2018″ exécuté au niveau de la façade maritime ouest, « sakhr 2018 » en territoire de la 2ème région militaire (RM), « Iktissah 2018 » en 3e RM, « Aassifa 2018 » en 4e RM, « Eddoha 2018 » en 5e RM, affirmant que ces exercices, exécutés à différents niveaux tactiques, se sont caractérisés par « un haut degré de professionnalisme dans toutes leurs phases, atteignant, par la même, les objectifs fixés ». Evoquant la nécessité d’accorder la plus haute importance à l’ensemble des critères à même de permettre à notre armée d’atteindre les plus hauts niveaux de puissance et de disponibilité opérationnelle », la revue a souligné que l’accent a été mis, durant l’année 2018, au même titre que dans les années précédentes, sur « le renforcement du système de formation, conformément aux besoins de l’ANP, et en adéquation avec le rythme de développement de nos forces armées à tous les niveaux ».  « Une démarche qui a également nécessité de porter un intérêt particulier au rehaussement constant des aptitudes et compétences de la ressource humaine dans toutes ses composantes, à même de lui permettre la pleine maîtrise des technologies modernes », a-t-elle ajouté, citant à ce titre le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah qui a insisté sur l’importance d' »oeuvrer sans répit à construire une armée forte, moderne et développée dont l’épine dorsale est une ressource humaine qualifiée, spécialisée et capable de maîtriser les techniques et les technologies modernes et d’être au diapason des défis accélérés à surmonter ». Ces missions, a-t-il poursuivi, « constitue notre souci permanent et notre préoccupation dominante, car il s’agit des misions nobles à accomplir au service de la patrie. Des missions pour lesquelles l’ANP est autant fière, qu’elle veille continuellement à honorer la confiance absolue du peuple en son armée ». La revue El-Djeich a affirmé, dans son éditorial, que l’ANP a poursuivi ses efforts tendant à la promotion des capacités des fabrications militaires dans l’objectif de « parvenir à l’autosuffisance dans une première étape et de contribuer progressivement au développement du tissu industriel national ainsi qu’à la dynamisation de l’économie nationale ». Elle a relevé également, que l’ANP a consenti des efforts en matière de communication interne et externe à travers « le développement de ses moyens dans le but de véhiculer un message objectif et ciblé, qui met en lumière les réalisations de l’ANP ». Selon la revue, les efforts déployés dans tous les domaines « traduisent l’intérêt que porte le Haut commandement de l’ANP, avec le soutien du président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, à la poursuite du processus de modernisation et de développement de nos forces armées, engagé ces dernières années, et de les doter de l’ensemble des moyens humains et matériels à même de permettre à leurs éléments de s’acquitter pleinement de leur devoir, avec compétence et mérite et un haut sens de responsabilité ». La revue El-Djeich a relevé, par ailleurs, que l’année 2018 a été « riche en activités et réalisations dans tous les domaines », soulignant que cette année, « vient s’ajouter au parcours prestigieux de l’Armée nationale populaire vers la satisfaction des exigences de la modernisation et du développement, qui lui permettront d’atteindre ses objectifs, conformément aux aspirations légitimes de la nation de voir son armée, son bras protecteur, franchir les marches du succès ». Les derniers résultats obtenus par les forces de l’ANP sur le terrain reflètent, on ne peut mieux, l’engagement et la détermination des unités de l’Armée à veiller sur la sécurisation des frontières du pays et à déjouer toutes les tentatives visant son intégrité, sa sécurité et sa stabilité. Avec l’élimination, l’arrestation et la reddition d’un grand nombre de terroristes et la saisie d’une quantité importante d’armes et de munitions, l’ANP aura franchi un pas gigantesque sur la voie de l’objectif trace, celui de venir à bout de ce phénomène. Cette orientation a été d’ailleurs maintes fois confirmée par le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-major de l’ANP n’a eu de cesse de rappeler les missions de l’Armée dans la défense et la préservation de la sécurité et la stabilité du pays. La mission de défendre « amplement et en permanence » l’Algérie avec toutes ses frontières nationales et de renforcer les fondements de sa sécurité et sa stabilité, exige, a-t-il dit, de « persévérer à l’édification d’une armée puissante et moderne qui jouit toujours d’une disponibilité opérationnelle de haut niveau, une Armée éclairée par une vision clairvoyante dont les objectifs sont bien définis, qui tient compte de tous les défis qu’elle doit prévoir et surmonter grâce au soutien immuable du Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale ». Gaid Salah a tenu, par la même occasion, à mettre l’accent sur « les efforts laborieux qui ne cessent d’être consentis par les unités de la 6eme Région militaire déployées le long de nos frontières Sud, pour la sécurisation et la protection du pays contre tous les fléaux et menaces, notamment le terrorisme aveugle, la criminalité organisée et la contrebande avec toutes ses ramifications » Il a salué aussi les résultats obtenus dans le domaine de la lutte antiterroriste au niveau de la 6eme Région militaire, soulignant que le nombre important des terroristes mis hors d’état de nuire dans peu de temps « fait montre de l’efficacité de la stratégie adoptée pour l’éradication totale de ce fléau dangereux et dévastateur ». Dans ce contexte, souligne-t-il, « il n’y a pas l’ombre d’un doute que la mission de la lutte contre le terrorisme résiduel constitue une mission permanente dont la fin ne sera atteinte qu’après l’éradication du dernier terroriste de notre pays ». Et d’ajouter: « Que tout le monde sache que les enfants de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, autant qu’ils s’honorent de l’accomplissement des nobles missions qui leurs sont confiées, autant qu’ils prêtent serment, devant Allah et devant la patrie, d’œuvrer, sans répit, à contrecarrer toute éventuelle menace quelle que soit la nature, et à demeurer le rempart fort pour que l’Algérie soit toujours et à jamais, souveraine et sécurisée dans toutes ses frontières ». Le Général de Corps d’Armée avait souligné auparavant l’importance « hautement vitale et sensible » de la 6ème Région militaire dans la sécurisation du pays, tout en mettant l’accent sur « le rôle efficient de ses unités mobilisées le long de nos frontières dans la sécurisation de notre pays contre tous les fléaux et menaces, notamment le terrorisme, la criminalité organisée et la contrebande avec toutes ses ramifications ». « Défendre parfaitement l’Algérie exige de tous les cadres et personnels ainsi que de toutes les unités implantées dans cette Région et dans les autres Régions militaires, d’œuvrer, sans cesse, à réunir tous les facteurs et les impératifs de la force et à les renforcer en permanence afin d’assurer le maintien de la disponibilité opérationnelle et de combat des personnels et des unités, pour assurer ainsi la sauvegarde de notre intégrité territoriale et la protection de notre pays contre tous les desseins et les fléaux maléfiques sur les plans sécuritaire, social et économique, et pour aussi défendre notre patrie et notre peuple contre toutes les menaces multiformes et multidimensionnelles quelles que soient leurs natures », avait-il souligné.