Lutte contre les feux de forêts: Lancement de la campagne nationale de prévention

0
245

 

 

La campagne nationale de prévention et de lutte contre les feux de forêts pour l’année 2019 a été lancée, ce samedi, à l’initiative de la Direction générale des forêts (DGF) et des institutions associées, qui ont déployé un «important dispositif» pour sa réussite.

 

Pour le bon déroulement de la campagne, qui s’étale jusqu’au 31 octobre, la DGF a procédé, en matière d’intervention, à la mobilisation de 410 postes de vigie, chargés de la surveillance et de l’alerte, à travers les massifs forestiers, ainsi que 475 Brigades mobiles, regroupant 2350 agents, chargées de la première intervention. Concernant l’approvisionnement en eau, la DGF relève la mobilisation de 2700 points d’eau au sein des forêts ou à proximité, ainsi que 28 camions ravitailleurs de grandes capacités. Pas moins de 7500 ouvriers, issus des 730 chantiers des entreprises engagées dans la réalisation des travaux forestiers, sont réquisitionnés pour lutter contre d’éventuels feux de forêts.

Il a été mis à la disposition de ces équipes d’intervention quelques 2000 équipements radioélectriques de type «VHF» permettant de donner rapidement l’alerte en cas de feux naissants, mais aussi de renforcer la coordination dans l’intervention et la mobilisation des moyens de lutte. Ces moyens matériels et humains ont été renforcés par l’acquisition de 40 camions citernes feux de forêts légers, permettant aux secteurs des forêts de renforcer son niveau opérationnel à travers le déploiement de cinq nouvelles colonnes mobiles d’intervention qui viennent s’ajouter aux cinq existantes, a précisé la même source.

Les nouvelles colonnes mobiles d’intervention permettent de couvrir 10 régions du nord du pays de façon à appuyer les wilayas à haut potentiel forestier, a expliqué la DGF qui évoque aussi l‘acquisition de 4600 uniformes ignifuges complets. Sur le plan juridique, il a été procédé à la promulgation des arrêtés de wilayas portant approbation des plans de feux de forêts et fixant les modalités de mise en œuvre des mesures préventives et la mobilisation des moyens dans le cadre du dispositif de lutte préconisé. A cet effet, 40 comités opérationnels ont été installés au niveau des wilayas et 455 autres au niveau des daïras concernées par les feux de forêts, pour assurer une meilleure coordination des opérations de lutte. Il a également été procédé à l’installation de 1324 comités opérationnels communaux, outre les 2175 comités de riverains, constitués majoritairement d’associations, jouant un rôle important dans la prévention des feux de forêt, la sensibilisation, l’alerte et la 1ère intervention sur les foyens des feux naissants.

 

Le bilan de 2018, l’un des plus faibles depuis l’indépendance

 

S’agissant de la campagne de prévention et de lutte contre les feux de forêts de 2018, la DGF a rappelé que le bilan de cette campagne a fait état de 797 foyers d’incendie, parcourant une superficie de 2312 ha. Il s’agit en effet, de 1035 ha de forêts, 687 ha de broussaille et 590 ha de maquis ravagés par les feux précise la DGF, soulignant que «ce bilan est l’un de plus faible depuis l’indépendance». Ces résultats ont été enregistrés grâce aux moyens consentis par l’Etat pour la préservation du patrimoine forestier, selon la DGF. «C’est le fruit aussi des efforts déployés par l’ensemble des intervenants à travers les 40 wilayas du Nord du pays, tant sur le plan de la sensibilisation et de l’éducation environnementale, qu’en matière de travaux préventifs entrepris par les différents départements ministériels, l’administration des forêts, les collectivités locales, les autres organismes concernés, ainsi que la société civile», a précisé la même source. Pour la campagne 2019, la DGF a signalé l’»apport conséquent» du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire en matière de coordination, à travers le déploiement de renforts importants en moyens humains et matériels, dépêchés par les unités de la Protection civile et les collectivités locales pour le renforcement du dispositif mis en place. La DGF a également salué les efforts consentis par les autres départements ministériels et les institutions concernées par ce fléau, à l’instar de l’Agence spatiale algérienne (ASA), l’Office national de la métrologie (ONM), la Gendarmerie nationale, ainsi que la contribution indéniable des populations riveraines et des citoyens dans la prévention et la première intervention contre les feux naissants. Pour améliorer le système de gestion des feux de forêts, l’Algérie a bénéficié de plusieurs projets de coopération technique avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Union européenne. Le patrimoine forestier national est estimé à plus de 4 millions ha, tandis qu’un projet est en cours pour y intégrer un  million d’hectare de broussailles.

Houda H.